La Clinique Saint Vincent de Paul accueille la néonatalogie du Nord-Isère

par | 6 Fév 2018

Après avoir été accueilli au Centre Hospitalier Pierre Oudot, ""le service de néonatalogie a été transféré à la Clinique Saint Vincent de Paul. Et c’est effectif depuis mardi 10 janvier dernier.
Pour rappel, l’unité de néonatalogie du Nord-Isère, commune aux deux maternités du Médipôle, a été ouverte le 14 mars 2016. Elle a encore la particularité d’être hébergée, une année sur deux, dans chacun des établissements, lesquels sont reliés par une passerelle. Ainsi, que la maman ait accouché dans l’un ou l’autre des établissements, elle bénéficie d’une prise en charge de proximité. Les nouveaux-nés nécessitant une prise en charge médicale restent auprès de leurs parents. Ce service de qualité est assuré par une équipe permanente de médecins, de puéricultrices et d’auxiliaires spécialisés.
Depuis l’ouverture de la néonatalogie, ce sont 112 bébés qui ont été accueillis dans ce tout nouveau service. Le taux d’occupation, supérieur à 80 %, témoigne de la nécessité de cette unité. Celle-ci répond à un vrai besoin de santé publique sur le territoire du Nord-Isère.

Un déménagement peu commun
Le transfert s’est déroulé le 10 janvier dernier. Comme pour tout service hospitalier, il a tout d’abord fallu préparer, astiquer, désinfecter, etc… La néonatalogie étant un espace stérile. Alors, mardi, c’était l’effervescence, telle une ruche, du côté de la néonatalogie du Nord-Isère.
Des branchements techniques jusqu’aux derniers préparatifs, ce ne sont pas moins de trois équipes soignantes qui étaient prévues pour ce déménagement. Une au Centre Hospitalier Pierre Oudot, une à la Clinique Saint Vincent de Paul, et une pour le transfert.

4 bébés ont été transférés…
""À l’heure du déménagement, il y avait un garçon, une fille et deux sœurs jumelles. Les parents étaient confiants. D’un côté, il y a la maman du petit Jules, né au Centre Hospitalier Pierre Oudot. Elle suit, avec vigilance, l’incubateur dans lequel Jules dort à poings fermés ! L’équipe soignante a traversé la passerelle ainsi que les locaux.
Pendant ce temps, dehors, le sol se recouvre d’un blanc manteau. Et peu importe, Jules est bien au chaud. Tout se déroule pour le mieux et d’ailleurs, il n’a pas bougé et ne semble pas perturbé par le déménagement. Le nouveau-né dormant toujours lors de son arrivée à la Clinique Saint Vincent de Paul. Ce qui rassure sa maman, d’autant plus que c’est la même équipe médicale qui continue de s’occuper de sa petite merveille. Eh oui ! Les soins se poursuivent dans de nouveaux locaux, mais avec une équipe médicale inchangée.
Jules ne tarde pas de découvrir sa nouvelle chambre…
Eh oui, chaque bébé a sa chambre, et la clinique possède deux chambres doubles, notamment pour accueillir des jumeaux.
Un couloir visiteurs est également aménagé pour les familles qui ne peuvent entrer en néonatalogie. En effet, il s’agit d’un espace stérile réservé aux parents. Ainsi, les familles peuvent voir les tout-petits sans risquer de contaminer leur environnement.

2 chambres “kangourou” sont également aménagées
Ces chambres sont reliées au service maternité de la Clinique Saint Vincent de Paul et permettent un accès direct au service de néonatologie.
Cela permet de prendre en charge la maman et le bébé. Ainsi, le lien n’est pas rompu entre la mère et l’enfant malgré le séjour en néonatalogie.
Carole Muet


2018-02-06

Découvrez également :

1 semaine pour 1 emploi : l’opération nord-iséroise maintenue à Villefontaine

Organisé du 1er au 9 octobre en région Auvergne-Rhône-Alpes, l'événement se donne pour objectif de répondre à la crise économique tout en s'adaptant aux risques sanitaires. En Isère, en combinant rendez-vous physiques et digitaux, ce ne sont pas moins de 16 événements...

Marie-Pierre Montoro-Sadoux à la tête de Chambéry-Grand Lac économie

Première adjointe au maire d’Aix-les-Bains et conseillère régionale, Marie-Pierre Montoro-Sadoux  succède à Xavier Dullin à la présidence de Chambéry- Grand Lac économie. Lancé en 2017, le syndicat mixte œuvre au développement économique du territoire....

Votations : un vent progressiste souffle sur Genève et la Confédération

Rejet de l’initiative dite « de limitation » de la libre circulation, adoption d’un salaire minimum et d’un véritable congé paternité, initiative en faveur d’une nouvelle mobilité… Les Suisses s’ouvrent franchement au progrès social. Les résultats des votations du...

Crise : vers un retour anticipé à la normale

Patrick Croissandeau, directeur de la Banque de France dans l’Ain, a fait le point sur les dernières prévisions, plus favorables en septembre qu’en juin.  « Par rapport aux différents scénarios envisagés, nos pré­visions de septembre compa­rées à celles de...

Sportivement, économiquement, la JL rebondit

Pas d’équipe sans leader, pas de leader sans équipe ! Les 4e rencontres du leadership de la JL bourg basket ont étudié sportivement le sujet, tout en lançant la saison. À la JL Bourg Basket, la saison 2019-2020 qui s’est achevée pré­maturément à la 25e journée avec le confinement, c’est l’histoire de la bouteille à […]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.