Réuni en séance ordinaire lundi 19 juin 2006, le Bureau directeur du Parti libéral informe avoir procédé à une analyse des articles de presse parus récemment dans plusieurs titres mettant en cause leur jeune président, Blaise-Alexandre Le Comte, sur les comptes déficitaires qu’il a présenté en tant que président sortant, lors de l’assemblée générale des jeunes libéraux, et dont il n’aurait pas eu décharge.

Le jeu en valait la chandelle
Selon le communiqué, les libéraux souligne que l’augmentation constante du nombre des Jeunes libéraux, méritait les investissements consentis, d’une part et que la récente élection du Président reposait sur un projet politique libéral clair et enthousiasmant, d’autre part. Le Bureau directeur lui a donc renouvelé sa confiance.

Blaise-Alexandre Le Comte a affirmé quant à lui sa détermination à mettre en œuvre ce projet politique pour gagner les prochaines échéances électorales municipales et fédérales.

img122.jpg

Blaise-Alexandre Le Comte, le très jeune et chahuté président du Parti libéral genevois