Fondée en 1885 par Charles Diéderichs, l’association Sportive et Culturelle La Jeune France ""de Bourgoin-Jallieu continue d’être, aujourd’hui, l’une des plus importantes associations berjalliennes. Pour rappel, La Jeune France a joué un rôle important au sein du corps des sapeurs-pompiers et plus particulièrement auprès de la caserne de Jallieu. En effet, bon nombre de soldats du feu ont été repérés dans cette salle de sports et bon nombre d’athlètes ont fait carrière sous l’uniforme en tant que sapeur-pompier volontaire ou sapeur-pompier professionnel. Parmi les présidents de l’association, nous évoquerons son fondateur, Charles Diéderichs, Henri Drevet (qui fut maire de Jallieu), Pierre Oudot (qui fut maire de Jallieu puis de Bourgoin-Jallieu), Raymond Martin, Marcel Faurobert et, depuis quelques années c’est Alexandre Bertholet qui a pris le relais.
Avec l’investissement et la passion de ses bénévoles, La Jeune France traverse les décennies et s’adapte à l’évolution gymnique.
Ainsi, 128 ans après sa création, La Jeune France poursuit sa route en proposant une multitude d’activités allant de la gymnastique artistique féminine (équipes évoluant en niveaux régional et inter régional) en passant par le baby gym (18 mois à 3 ans), éveil gymnique (3 à 6 ans), gym découverte (6 à 10 ans), perfectionnement (+ de 10 ans), gym ados loisir (à partir de 14 ans), gymnastique Rythmique (F.F.G), fitness (cardio, abdos fessiers, stretching), la ligne forme et rythme (gym douce adultes) sans oublier la danse moderne jazz, le jazz, le street jazz, les claquettes, les barres classique et au sol avec choré à jazz, La Jeune France s’adresse à tous les jeunes à partir de 5 ans en proposant des cours enfants, ados et adultes.
Dernièrement, c’était jour de fête et jour de gala pour des gymnastes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes. De plus, La Jeune France accueillait Raphaël Wignanitz, International Français, Champion de France Elite 2006, et vice-champion d’Europe au saut de cheval 2007. Le spectacle était tout aussi exceptionnel que ce rendez-vous est traditionnel pour tous les gymnastes de La Jeune France. Et au-delà de la performance technique, la beauté du geste, le courage et la force de caractère font l’admiration de toutes et de tous.
Texte et photos : Carole Muet
""""

2014-07-15