Il existe deux domaines d’application de l’expertise psychiatrique: le civile et le pénal. Lors d’un procès, ou dans la presse, on peut entendre des mots tels que libre arbitre, psychose, discernement, décompensation, maladie, etc. En connaît-on vraiment le sens? Comment sont établies les expertises psychiatriques? Comment la justice intègre-t-elle la composante psychiatrique de certains accusés, tout en tenant compte de la souffrance des victimes et de leur entourage? Café scientifique avec la participation de: Cécile Dang, psychiatre, Institut médicolégal, HUG; Panayotos Vengos, psychothérapeute, membre du Conseil de surveillance psychiatrique et Robert Assael, avocat au Barreau de Genève.

img6699.jpg

Les débats auront lieu le 29 octobre prochain à partir de 18 heures 30.