Les Missions Locales organisent leurs actions pour offrir à chaque jeune un appui personnalisé. ""Cette aide peut aller de la “simple” information jusqu’à l’accompagnement, pas à pas, en fonction des besoins de chacun.
En s’appuyant sur ce partenariat, les Missions Locales favorisent la concertation entre les différents partenaires publics, économiques et associatifs.
Elles apportent ainsi leur concours à l’évolution de l’offre de services pour l’insertion professionnelle et sociale à partir de leur travail d’analyse de la demande et des besoins des jeunes et de leur fonction d’accompagnement des parcours d’insertion.
La Mission Locale s’adresse aux jeunes 16-25 ans, sortis du système scolaire. Il y a 48 Missions Locales et 375 points d’accueil qui couvrent l’ensemble de la région Rhône-Alpes. Elles se sont développées à partir de 1982 grâce à la volonté conjointe des communes et de l’Etat pour organiser localement une intervention globale au service des jeunes.
Les Missions Locales constituent, aujourd’hui, un réseau placé au cœur des politiques publiques d’insertion des jeunes.
Présent sur l’ensemble du territoire national, le réseau des Missions Locales exerce une mission de service public de proximité avec un objectif essentiel : permettre à tous les jeunes de 16 à 25 ans de surmonter les difficultés qui font obstacle à leur insertion professionnelle et sociale.
Les Missions Locales sont des associations de droit privé créées par une commune ou un groupement de communes. Elles sont membres du Service Public de l’Emploi et sont inscrites dans la loi et le Code du Travail. Chacune est présidée par un élu d’une collectivité territoriale. Son conseil d’administration est lui même composé d’élus des collectivités locales, de représentants du Conseil général, de représentants de la Région, de l’Etat et de partenaires sociaux, économiques et associatifs.
Au cours de la présentation des vœux, Bernard Cottaz, président de la Mission Locale Nord-Isère  rappelait ainsi que la Mission Locale est au côté des jeunes pour les aider à entrer dans la vie professionnelle. Ainsi, la Mission Locale est un véritable révélateur de talent ! Et en plus d’accompagner les jeunes sortis du système scolaire dans leurs démarches d’orientations, de formation et d’emploi, elle intègre dans son accompagnement les questions périphériques et pourtant primordiales que sont la santé, le logement et la mobilité.
Dans le Nord-Isère, la Mission Locale couvre l’ensemble du territoire. Elle est présente sur 11 points d’accueils, 5 sites et 3 pôles, à savoir : Villefontaine/Crémieu – Bourgoin-Jallieu, et La Tour-du-Pin/Morestel. Elle est financée par l’Etat, le Conseil régional, le Conseil général et les regroupements de communes du Nord-Isère.
Depuis 2008, elle est présidée par Bernard Cottaz, conseiller général. Le pilotage est assuré par le Comité de Gestion composé des représentants des Etablissements Publics de Coopération Intercom-munale (EPCI).

L’aide à l’orientation
Lors du premier accueil, un diagnostic individuel est réalisé par un conseiller référent unique, gage de continuité d’attention et de confiance partagée.
Le jeune et le conseiller vont définir ensemble les étapes du parcours professionnel. Ce travail met en lumière les attentes, les besoins, les potentialités mais aussi les éventuels freins rencontrés par le jeune.
Il permet aussi au jeune d’identifier et de développer ses repères et la confiance en ses capacités pour poser des choix opportuns.
""Le conseiller s’appuie également sur un réseau de partenaires locaux et la prise en compte d’opportunités offertes par le marché de la formation et du bassin d’emploi.
Grâce à cet accompagnement, les jeunes définissent leur projet professionnel, accèdent à une formation, développent leur expérience professionnelle et accèdent à un emploi.
En 2013, la Mission Locale Nord-Isère aura reçu 1.755 jeunes en première inscription. Celles-ci se répartissent par moitié hommes et femmes. Leur motivation à l’inscription se scinde à 52 % pour l’emploi/l’alternance, pour 24 % l’orientation professionnelle et pour 24 % à la formation. Concernant le niveau de ces jeunes, à 23 % il était inférieur au niveau CAP/BEP, 39 % le niveau CAP/BEP, et 38 % avaient le niveau Bac et +.
Dans les chiffres clés, on retiendra encore le fait que 4.056 jeunes sont actuellement suivis à la Mission Locale Nord-Isère. Au cours de l’année écoulée, 25.509 mises en relation auront été réalisées dont 61 % emploi, 19 % formation, 7 % orientation, 5 % loisirs sport/culture, 4 % citoyenneté, 2 % santé et 2 % logement.
Mais le rôle de la Mission Locale aura encore été de proposer des immersions en entreprise qui lui permettent de se confronter aux différents cadres et environnements de travail. On enregistre ainsi 302 jeunes en prestations d’orientation professionnelle, et 245 immersions et 106 en bilan de compétence. En conclusion, ce sont 351 mesures qui auront été utilisées.
En 2013, 363 jeunes ont suivi une formation professionnelle, à hauteur de 64 % en qualification professionnelle, et 36 % en amont de la qualification.
A cela, il faut encore ajouter les 1208 jeunes qui ont accédé à l’emploi dont 771 en emploi durable. Et tout cela n’est pas le fruit du hasard. Avec un “portefeuille” de 383 entreprises partenaires, cela abouti à 1259 contrats annuels se répartissant ainsi : 141 CDI, 1371 CDD, 154 Emplois d’Avenir non marchand, 32 Emplois d’Avenir marchand, 67 contrats d’apprentissage, 36 contrats de professionnalisation, 13 contrats d’aide et de retour à l’emploi durable (CARED), 123 contrats uniques d’insertion – contrats d’accompagnement dans l’emploi (CUI/CAE), 22 contrats uniques d’insertion – contrats initiatives emploi (CUI/CIE).
Un tel résultat met en avant les conseillers qui aident les employeurs sur les contrats de travail, d’immersion ou d’alternance. Ils définissent conjointement des profils de poste et présentent des candidats adaptés. Ils facilitent l’intégration des jeunes dans l’entreprise pour éviter toute rupture anticipée.
Texte : Carole Muet


2015-01-22