Le mot russe tchaïka (mouette) contient le verbe tchaïat qui signifie «espérer vaguement», balancer entre illusions et déconvenue. Or, la pièce de Tchekhov voit le jeune Treplev affronter sa mère (une comédienne adulée) cherchant vainement à la convaincre de sa propre valeur. Treplev entend réinventer le théâtre et la vie tandis qu’elle et son amant, l’écrivain Trigorine, s’accommodent de l’art et du monde tels qu’ils sont. A différents degrés d’ailleurs, tous les personnages de la pièce se révèlent obsédés par l’engagement artistique, comme s’il était la seule réparation possible pour des vies dénuées de sens, amères, rongées par la frustration. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site suivant: http://www.forumeyrin.ch .

img7609.jpg

La pièce se joue au forum de Meyrin jusqu’au 24 janvier prochain.