La Nati quitte le Mondial

par | 27 Juin 2006

L’Ukraine s’est qualifiée pour les quarts de finale d’Allemagne 2006 en éliminant la Suisse lors de la première séance de tirs au but de la compétition, dans le stade de la Coupe du Monde de la FIFA de Cologne.

La Suisse est éliminée sans avoir encaissé de but. L’Ukraine, défaite 0-4 lors de son premier match face à l’Espagne, se qualifie pour les quarts de finale et rencontrera l’Italie le 30 juin à Hambourg.

Les réactions des entraîneurs

Oleg Blokhin (sélectionneur national de l’Ukraine)
Je ne sais pas quoi dire. Je pense que personne ne croyait en nous. La plupart des équipes nous avaient déjà rayés de la compétition, nous étions catalogués comme des débutants. Après le match contre la Tunisie, on a critiqué notre tactique. On a pu voir aujourd’hui la qualité de notre jeu. Nous pratiquons un football basé sur le résultat. Nous avons déjà tellement donné dans ce tournoi. Arriver si loin, c’est un peu comme un rêve.

Nous avons commis beaucoup d’erreurs stupides aujourd’hui. Nous aurions pu encaisser un but contre cette excellente équipe suisse. Ils ont un jeu similaire au nôtre. On a eu l’impression de jouer contre une deuxième équipe d’Ukraine.

Les tirs au but, c’est la roulette russe. Je suis très heureux. Je n’ai pas vu la séance de tirs au but. Je suis retourné dans les vestiaires, je n’en pouvais plus. Les 120 minutes de match m’ont épuisé. Je leur ai dit : « Les gars, réglez ça entre vous. Celui qui veut tirer n’a qu’à se lancer ». Shovkovskyi a vraiment des nerfs d’acier.

Au stade des quarts de finale, toutes les équipes sont fortes. L’Italie a une équipe solide et très dangereuse. Il est difficile de se créer des occasions contre elle.

Jakob « Köbi » Kuhn (sélectionneur national de la Suisse)
Je m’attendais à ce que l’Ukraine joue de cette façon. Ce n’était pas une surprise. Mais cela ne nous a pas aidés pour autant. Nous n’avons pas réussi à inscrire le but qui nous aurait permis d’éviter la terrible séance des tirs au but. Je ne pense pas trop au match pour l’instant. Je suis déçu et psychologiquement vidé, trop pour commencer à réfléchir à ce qui s’est passé. Nous analyserons cette défaite. Nous nous rappellerons les nombreux moments positifs et accepterons tout simplement la défaite.

J’ai essayé d’apporter un peu de fraîcheur devant en faisant entrer Marco Streller, je voulais encore essayer quelque chose. Nous avons loupé trois penalties, mais de toute façon, Frei n’aurait encore pu en tirer qu’un. Nous voulions montrer ce que cette jeune équipe avait dans le ventre. C’est chose faite. Cette expérience doit nous permettre de nous améliorer pour 2008. Nous avons bénéficié d’un soutien remarquable de nos supporters ici en Allemagne.

Il y a deux ans au Portugal, nous étions en plein apprentissage. Aujourd’hui, nous sommes capables de tenir le coup dans un tel tournoi. Et l’équipe sera encore plus expérimentée en 2008.

img185.jpg

Les joueurs se préparant à la terrible épreuve des « tirs au but » !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Niveau de vie : 65 800 euros par an

Dans la partie française du pôle métropolitain de Genève (composé de huit intercommunalités autour du lac Léman), les 10 % les plus aisés ont un niveau de vie supérieur à 65 800 euros par an, dépassant même 78 500...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest