Le premier regard du plongeur voyageur abordant Tahiti et ses îles plonge dans un chaos de couleurs sous-marines plus éclatantes les unes que les autres, suit l’enchevêtrement tumultueux des récifs, des passes et des éperons sondant vers le bleu abyssal…
V. Macon (La Dépêche de Tahiti)

Nourris aux documentaires qui transforment l’écran de télévision en aquarium, émerveillés par le « Monde du Silence », « le Grand Bleu » et autre « Némo », on a secrètement envié les plongeurs, ces aventuriers qui courent les mers du globe, non pour découvrir de nouvelles terres, mais pour descendre dans le 4ème élément, en quête d’un univers fascinant qui reste mystérieux…
Et voilà que le voyage à Tahiti va concrétiser ces rêves ! Les « pros » considèrent les fonds sous-marins polynésiens comme la récompense suprême. Ici, aucune plongée ne ressemble à une autre, grâce à la grande diversité des sites et la variété infinie des paysages.

Au gré des grottes et des tombants, de lagons en récifs, on évolue au milieu de spectaculaires formations coralliennes, des éponges rouges, des polypes multicolores en masses compactes, les gorgones ou les luxuriants jardins d’anémones de toutes formes, traversés de colonies de poissons ange ou papillon, de carangues bleues et de nuages d’argent ou d’or faits de milliers de poissons qui virent de bord d’un coup: peut-être ont-ils, eux aussi, aperçu le requin qui croise au loin… Emotions garanties, car les rencontres sont impressionnantes; dauphins, raies mantas, tortues ou encore barracudas seront au rendez- vous, au cours de grisantes plongées dans ces eaux pareilles à du cristal liquide…

Les néophytes y trouvent aussi leur bonheur, car (presque) toutes ces merveilles sont visibles, à quelques mètres à peine, de la surface !

Crédits photos : L.Savariello, L. Pozzoli, J. Chias, P. Bacchet et T. McKenna

img16740.jpg

Toutes ces merveilles sont visibles, à quelques mètres à peine, de la surface !