Ils sont neuf et racontent la première fois. Que quoi ? Que tout. Leur premier carambar, la première rupture, la première méchanceté, qui sait ? Chaque acteur improvise librement son sujet. Dans le sillage de Je vous ai apporté un disque (La Bâtie – Festival de Genève 2004), le spectacle joue sur le motif de la confession en perturbant les repères : les acteurs racontent une histoire personnelle véridique. Ou pas. Quelle importance ? L’essentiel est de transmettre des images, des sensations, des émotions, une couleur. Avec une distribution différente chaque soir, Denis Maillefer construit une cérémonie intime parsemée de musique et de haïkus, ces mini-poèmes de 17 syllabes qui en disent si long en si peu. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site suivant: http://www.batie.ch/la-premiere-fois.html .

img6178.jpg

La pièce se tient à l’Alhambra jusqu’au 15 septembre prochain