La Protection Suisse des Animaux s’insurge contre la décision du Conseil fédéral d’ouvrir les frontières suisses pour les transports internationaux d’animaux de boucherie.

Le refus de la PSA
La Protection Suisse des Animaux PSA a appris que dans le cadre de l’accord sur l’agriculture Suisse-UE, le Conseil fédéral projetait de supprimer en catimini l’actuelle interdiction du transit routier pour les animaux à onglons. Cela aurait pour conséquence qu’à l’avenir les scandaleux transports d’animaux d’abattage au sein de l’UE et au plan international passent également par la Suisse. La PSA refuse catégoriquement cette mesure favorisant les mauvais traitements envers les animaux et des plus problématiques en termes d’hygiène et de transport.

Futures campagnes de la PSA
Les dispositions de l’ordonnance concernant l’importation, le transit et l’exportation d’animaux et de produits animaux (OITE) interdisait jusqu’ici le transit routier à travers la Suisse pour les animaux à onglons tels les vaches, veaux, bovins à l’engrais, porcs et moutons. La PSA luttera donc avec tous les moyens dont elle dispose contre le contournement de l’interdiction du transit routier pour le bétail d’abattage étranger. Dans les semaines et mois à venir, elle mènera diverses campagnes contre les transports d’animaux de boucherie à travers la Suisse.

Pour tous les détails, consultez le site de la Protection Suisse des Animaux.
www.protection-animaux.com. Pour toute question: Secrétariat de la PSA, téléphone 061-365 99 99.

img452.jpg

La PSA luttera contre le contournement de l’interdiction du transit routier pour le bétail d’abattage étranger