La Savoie envisage un plan d’action de 40 millions d’euros

par | 19 Mai 2020

Le Département de la Savoie mobilise plus de 40 millions d’euros de dépenses exceptionnelles, dont une dizaine de millions pour des mesures sociales, dans le cadre d’un plan d’action spécial. L’ajustement budgétaire sera voté par le conseil départemental au mois de juin.

La commission permanente du Département de la Savoie vient d’annoncer une série de mesures pour prévenir les répercussions sociales de la crise sanitaire. Un budget de plus de 2 millions d’euros sera consacré aux travailleurs sociaux qui étaient en première ligne ces derniers mois. Deux mille salariés travaillant dans les foyers de vie et foyers d’hébergement aux côtés des personnes âgées et personnes handicapées (non couverts par la prime de l’État) vont bénéficier d’une prime de 1 000 euros.

Pour répondre aux besoins des personnes en difficulté, le budget consacré au revenu de solidarité active (RSA) est en augmentation de 2 millions d’euros, portant le montant total à 36 millions d’euros.

Le Département souhaite participer aux dépenses supplémentaires des familles occasionnées par l’absence de restauration scolaire. Pour cela, la collectivité a créé des chèques-déjeuner pour les familles les plus démunies. Cette aide ne peut être encore chiffrée car elle sera délivrée sous condition de ressources et en complément du fonds social géré par les collèges. De même, le département savoyard offre une participation pour les chèques-vacances initiés par la CAF, qui pourrait bénéficier à plus de 10 000 foyers ayant un enfant entre 8 et 10 ans.

Aides aux collectivités et petites entreprises

Un fonds spécial Covid doté de 1,7 million d’euros sera destiné aux communes et intercommunalités savoyardes pour les dépenses liées à la crise sanitaire : matériels, équipements (masques…), aménagements pour les bâtiments publics.

Parallèlement, le Département crée un fonds de secours d’urgence à la personne, pour les professions libérales et les responsables de « très petites entreprises » (TPE) fragilisés par la crise et non éligibles aux fonds de solidarité de l’État et de la Région.

La vie associative n’est pas oubliée. Le Département a déjà versé, de manière anticipée, des subventions à un certain nombre d’associations et clubs, sportifs et culturels, fortement impactés par l’arrêt de leur activité, afin de renflouer leur trésorerie. Mais il envisage aussi d’augmenter de 50 % le Fonds de développement de l’animation locale (FDAL), pour le porter à 800 000 euros.


Photo d’ouverture : Un fonds spécial sera destiné aux communes et intercommunalités afin de prendre en charge une partie des frais occasionnés pour assurer le service public malgré la crise sanitaire. Ici, on voit du personnel communal d’Aix-les-Bains équipé pour participer à une opération de distribution de masques aux habitants. (© Mairie d’Aix-les-Bains)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest