Chaque année avant le démarrage de la saison, les cyclotouristes ont à coeur de ""parler sécurité dans la pratique de leur sport favori. En effet, ils savent qu'ils sont vulnérables et à la merci d'un automobiliste inattentif, d'une bordure d'enrobé trop abrupte, d'un passage à niveau au platelage défaillant… 
Le Comité Départemental de Cyclotourisme a donc réuni récemment à Nivolas-Vermelle les représentants de la plupart des clubs de l'Isère pour travailler sur ces questions. A l’ordre du jour, figuraient les aménagements qui peuvent être proposés au Conseil général, aux Communautés d'agglomération ou aux communes pour sécuriser les déplacements “doux”. 
Alain Imbert, du Codep 38, posait le problème d'entrée de jeu, tandis que Paul Rey, de la ligue Rhône Alpes de cyclotourisme, incitait l'assemblée à réfléchir à tout ce qui pourrait être mis en place pour améliorer la maîtrise ""du vélo. Des stages de “maniabilité” ont déjà permis de faire progresser bon nombre de cyclos dans ce domaine et d'intéresser des jeunes, bien souvent non adhérents à la fédération française. Des contrôles “d'aisance” en vélo ont également été mis en place. 
Alain Imbert profitait enfin de l'occasion pour rappeler les différentes initiatives du Comité Départemental. Quant au maire, Michel Rival, il se réjouissait qu'une telle réunion de travail se tienne dans sa commune. C’est autour du pot de l'amitié que les cyclos ont pu prolonger les discussions. En attendant de se remettre en selle.

2015-04-18