Il s’agirait d’un cas de vente abusive de fournitures pour terminaux de paiement par carte. Des dizaines de petits commerçants romands auraient été escroqués par une société française.

Vaste escroquerie
De nombreux clients de la société vaudoise jeronimo, le leader romand des terminaux de paiement par carte, seraient victimes depuis plusieurs semaines d’une escroquerie à grande échelle de la part d’une société basée en France. Livraison de fournitures non commandées, facturation à des prix prohibitifs, vente au forcing en usurpant le nom de jeronimo, voire harcèlement téléphonique, ces petits commerçants n’en peuvent plus, refusent de payer leurs factures et menacent de poursuivre la société française… qui est dès lors aux abonnés absents! La société jeronimo, dont la réputation pourrait être mise à mal par ces agissements illicites, a d’ailleurs entamé une procédure pénale.

La société française SFD
L’entreprise qui pratique ces escroqueries semblerait être identifiée comme la société SFD (Services de Fournitures aux Détaillants), dont le siège est à Maromme, dans l’agglomération rouennaise en Seine-Maritime.

En deux temps
Cette société opèrerait généralement en deux temps. Elle appellerait tout d’abord le commerçant sous le prétexte de lui demander s’il est satisfait de son terminal pour qu’il confirme qu’il s’agit bien d’un jeronimo. Lors du deuxième appel, le démarcheur de la SFD se ferait passer pour jeronimo ou le fournisseur officiel de jeronimo et proposerait des fournitures comme des rouleaux de papier et des cartes de nettoyage en prétextant une prochaine hausse des prix. Il insiste jusqu’à harceler littéralement le commerçant et à rappeler à plusieurs reprises en cas de refus.

D’après le communiqué, jeronimo ouvre des procedures judiciaires
Des dizaines de copies de lettres de clients exaspérés sont arrivées chez jeronimo qui prend l’affaire très au sérieux. La PME vaudoise a d’ailleurs entamé des poursuites judiciaires à l’encontre de la SFD. Cette escroquerie non seulement lèse les petits commerçants qui paient bien trop cher des produits de mauvaise qualité, susceptibles en outre d’endommager leurs terminaux, mais entache également l’image et la réputation de jeronimo. Pour éviter ce type de problème, jeronimo offre la possibilité à ses clients de commander leurs fournitures directement sur son site internet, ou même via le terminal de paiement lui-même. Il semblerait que la SFD est également active dans d’autres secteurs, avec les mêmes procédés.

img439.jpg

Jeronimo est la référence en Suisse romande pour les systèmes d’encaissement par cartes de crédit et de débit