La Suisse à Nairobi pour l’Envi

par | 31 Jan 2007

Le Conseil d’administration du PNUE, programme des Nations unies pour l’environnement, et le Forum ministériel mondial sur l’environnement siègeront à Nairobi du 5 au 9 février 2007. Les débats porteront sur les effets de la mondialisation sur l’environnement, sur les réformes en cours de l’ONU dans le domaine environnemental, sur la création d’un règlement international pour les métaux lourds et autres polluants inorganiques persistants, ainsi que sur l’adoption de la stratégie du PNUE en matière de protection des ressources en eau douce.

du 5 au 9 février 2007
Lors du Forum ministériel mondial sur l’environnement qui aura lieu du 5 au 9 février prochain à Nairobi, quelque 100 ministres ou leurs représentants aborderont les effets de la mondialisation sur l’environnement ainsi que les mesures de renforcement du régime environnemental international et la réforme du régime environnemental de l’ONU:

• Effets de la mondialisation sur l’environnement: de manière générale, la
Suisse proposera des modèles et des approches de solutions visant à concilier
l’économie et l’environnement. L’internalisation des coûts en sera le principe directeur: seule la répercussion sur les prix des effets négatifs des activités économiques sur l’homme et l’environnement permet au marché de remplir efficacement sa fonction dans l’intérêt de toute l’économie.

• Réforme du régime environnemental de l’ONU: la Suisse s’engagera en faveur
d’un renforcement du régime environnemental international. L’ONU a besoin de
procéder à des réformes, en particulier dans le domaine de l’environnement, afin de garantir une conception et une coordination cohérentes entre les très nombreuses (plus de 500) conventions environnementales multilatérales qui impliquent des acteurs membres et non membres de l’organisation.

Autres domaines
La partie non ministérielle de la Session du Conseil d’administration du PNUE sera consacrée en particulier aux sujets suivants:

• Stratégie du PNUE sur la protection des ressources en eau douce: le PNUE
veut maîtriser le problème de la raréfaction de l’eau potable à l’aide d’une approche unifiée qui tienne compte du rôle et de l’importance des écosystèmes tels que les forêts, les zones humides et les sols dans le cycle naturel de l’eau. Une stratégie allant dans ce sens sera approuvée à Nairobi. La Suisse soutient la stratégie du PNUE car celle-ci répond à une des préoccupations majeure de, notre pays.

• Poursuite du développement de la politique internationale en matière de
produits chimiques et de déchets: la Suisse a, en collaboration avec la Norvège, avancé une proposition d’ouverture de négociations internationales sur la régulation des métaux lourds toxiques comme le mercure, le plomb ou le cadmium et les polluants inorganiques persistants.

La délégation suisse sera menée par Bruno Oberle, Directeur de l’OFEV, qui représentera notre pays lors de la partie ministérielle.

img2192.jpg

Bruno Oberle

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Migros, toujours plus gros

Le groupe coopératif suisse Migros enregistre, en 2020, une croissance de son chiffre d’affaires consolidé de 4 %, ce dernier s’établissant à 29,82 milliards de francs (MdCHF ; 27,68 Md€). Dans le détail, si...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest