Au Conseil des États, les représentants du parti démocrate-chrétien se sont engagés pour la taxe sur le CO2, et grâce à leurs propositions, ils ont finalement pu imposer leur solution au Conseil National. Conscient du problème lié à ce phénomène, le parti sait que la réduction des émissions de CO2 est un élément essentiel dans la lutte contre les changements climatiques. La Suisse va, par conséquent, pouvoir satisfaire les obligations de Kyoto.

img1732.jpg

La taxe CO2 au centre du débat