Ici entrent et sortent, dans un tournoiement animal, L’Ouvrier du Drame, La Machine à dire Beaucoup, La Dame de pique, L’Accordéon souffleur… Malgré son désordre apparent, un spectacle de Novarina offre le sentiment d’une fascinante unité, comme si l’on assistait à la naissance du langage. Une langue insurgée, projetée dans l’espace par un acte peut-être inconnu mais essentiellement théâtral. L’Acte inconnu sera créé au Festival d’Avignon, dans la Cour d’honneur du Palais des Papes, en juillet. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site suivant: http://www.comedie.ch/saison/detail.asp?cat=9&saison=7&id=585.

img6702.jpg

La pièce se joue jusqu’au 7 novembre prochain au Théâtre de la Comédie de Genève.