Auteur d’un formidable programme libre, le champion du monde en titre Stéphane Lambiel a réussi un exploit retentissant. Sur une musique de flamenco, le «Petit Prince de Saxon» a ravi le public japonais en multipliant sauts et pirouettes avec panache. Lambiel n’a commis que deux petites erreurs, une à la réception de son deuxième quadruple et l’autre en transformant un triple en double. Jamal Othman, deuxième représentant suisse lors de ces mondiaux, n’a pu améliorer son 18ème rang de la veille.

img2794.jpg

Stéphane Lambiel s’est bien rattrapé lors du programme libre