L’appel de Ronalpia aux entrepreneurs sociaux

par | 9 Nov 2016

Dans le cadre de son 4e appel à candidatures, Ronalpia, incubateur d’entrepreneurs sociaux, organisait des réunions d’information collectives, les 24 et 25 octobre à Ambérieu-en-Bugey, Bourg-en-Bresse et Oyonnax. L’incubateur offre aux créateurs, la possibilité de tester leur idée sur le terrain, de trouver leurs premiers clients et de prototyper leur offre avant de se lancer. Il leur permet ainsi de construire leur business plan et d’évaluer les impacts sociaux et sociétaux de leur projet, via un accompagnement de neuf mois, avec deux réunions de 2 h par mois, deux journées de formation collectives, une aide à la mise en réseau et des espaces de co-working dédiés où échanger entre incubés. «Nous les aidons à prioriser, à passer de l’intuition au concret, à apprendre de l’expérimentation pour constituer le squelette de leur entreprise, avant de les accompagner vers la sortie de l’incubateur», précise Philippe Garcin, accompagnateur et consultant de Ronalpia.

Une entreprise sociale est une structure qui part d’un blocage actuel ou d’un défi à relever pour apporter des solutions à un besoin social, sociétal ou environnemental, peu ou mal satisfait sur son territoire. …

0 commentaires

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité