L’après-midi d’un faune

par | 14 Sep 2011

DSK est libre, mais son honneur est loin d’être lavé. Nietzsche disait qu’une conviction peut être plus dangereuse qu’un mensonge. De fait, l’immense majorité des commentateurs et même des journalistes semblent juger sur la base de leurs à priori. Un riche blanc juif, symbole de la gauche caviar est forcément coupable, une femme noire pauvre, forcément innocente. Plus rarement l’inverse, ce qui est tout aussi stupide.
Les médias ont réagi au quart de tour, colportant rumeurs et fausses nouvelles sous des titres vengeurs, alimentés par des hommes de loi rompus à l’exercice, prenant en otage les communautés qu’ils prétendent défendre, sans le moindre scrupule. C’est pourquoi il est fondamental d’essayer d’en revenir aux faits. Du moins ceux que l’on peut connaître, et accessoirement aux hypothèses rationnelles plutôt qu’émotionnelles.

Cousine Ophelia & Sista Nafissatou
Notre planète n’est pas bien grande. C’est à Lausanne que la maîtresse congolaise de DSK vient se réfugier pour échapper aux sollicitations de l’avocat Thompson. Qui aujourd’hui porte plainte pour subornation de témoin. C’est à Lausanne aussi que vit l’une des nombreuses cousine d’ Ophelia, le prénom latino et sensuel que Nafissatou Diallo s’était choisi pour sa page Facebook, effacée dans les heures suivant l’affaire. Le prénom d’une créature peu conforme à l’image vendue au procureur et aux médias étasuniens. Qui depuis ont appris bien pire. Sur Facebook, elle se présentait comme célibataire intéressée par les hommes. En plus d’un jule marié, avec enfants et d’un «fiancé», dealer de son métier.
On peut comprendre son besoin de liberté: à 13 ans, juste après son excision, Nafissatou Diallo fut mariée par son père, pieux musulman, à un gros commerçant de son ethnie peule. Impossible d’y échapper: en cas de fuite, la coutume veut que les hommes du village capturent la fille et l’immobilisent, pendant que le marié procède au «cudungaa», le «déviergeage», qui doit être ensuite matérialisé par un pagne blanc taché de sang. Promené dans tout le quartier sous les hululements des femmes, comme en Sicile.
Arriver suddeede (déflorée) au mariage amène la honte sur les siens et contraint à fuir la ville ou le village. L’ablation du clitoris, réalisée dès la puberté et juste avant le mariage, en réduisant le plaisir féminin, est censé diminuer la tentation et les risques d’infamie pour la famille. Trois fois plus âgé qu’elle, le mari prit Nafissatou comme deuxième épouse et lui fit deux enfants, dont un décédé, avant de mourir à son tour. Elle rejoint alors sa tante à Ziguinchor en Casamance, avant de réussir à émigrer aux Etats-Unis, sous une fausse identité. En apprenant par cœur, sous la houlette d’un spécialiste, une fausse histoire de viol collectif politique.
L’argument politique a permis à près de 5000 peuhls guinéens d’obtenir leur visa d’entrée aux Etats-Unis. Sous le régime marxiste et ethniciste du mandingue Sékou Touré, principal soutien des Black Panthers, les aristocrates peuls au teint clair étaient largement prétérités. Comme ils le furent à nouveau après que le capitaine Dadis Camara ait renversé par un coup d’Etat le premier ministre peul Cellou Dalein Diallo en 2006.
Economiste réputé, surnommé le chouchou du FMI, connaissant parfaitement DSK, Cellou Dalein Diallo était jusqu’alors le plus connu des Diallo de Labé, une parentèle comptant des centaines de membres. Dont Nafissatou, née au village, à 25km. Et aussi Mariama «Diane» Diallo, femme de ménage victime d’attouchements d’un prince qatari au Hyatt de Paris, et grassement dédommagée en juillet 2010… Sans oublier la Diallo psychologue de New York, qui affirmait que Nafissatou ne pouvait être prostituée, car l’adultère est très mal vu dans sa culture.

Les Diallo sont une grande famille. Dans la tradition orale africaine, rien n’est pire que d’être «l’enfant de personne». Les Diallo descendent d’Alpha Diallo Karamoko, qui en 1725 convertit la région aux lumières de l’Islam… Et réduisit en servitude, vendit aux marchands d’esclaves ou contraint à l’exil les incroyants mandingues. D’où les tensions ethniques persistantes. Il engendra une descendance nombreuse, sur laquelle la publication des frasques de Nafissatou fait l’effet d’un fer rouge.
Ophelia la latina, comme elle se présentait sur les serveurs de Monsieur Zuckerberg (qui en ont gardé trace) allait bien plus loin que ces jeunes Africaines délurées en quête d’avenir et d’aventures occidentales. Elle arnaquait les services sociaux, vivait sous plusieurs identités, utilisait six portables avec des cartes prépayées, participait à des trafics de drogue ou à leur blanchiment, comme en témoignent les 60 000 dollars, en 4 versements venant d’Etats différents, de l’un de ses comptes.

Le procès au civil devra faire la lumière sur ces éléments. Son avocat Me Thompson n’aura pas la tâche facile, même s’il a une certaine habitude, ayant lui-même été condamné pour usage de fausse preuve dans une autre affaire. Le premier avocat de Nafissatou, Me Siegel avait rendu son tablier en découvrant les zones d’ombres de la plaignante. Mais l’enjeu en vaut la chandelle. Nafissatou a déjà touché un million de dollars pour ses deux interviews exclusives, et peut espérer bien davantage.
Les «erreurs» ou omissions dans les traductions ont été largement utilisées pour tenter de faire croire à des preuves matérielles ou à une actuelle conviction intime du procureur. En fait celui-ci a écrit «dans un premier temps, la brièveté de la rencontre nous a fait penser à un acte non consenti». Enlevez le «dans un premier temps» et mettez la phrase au présent, elle ne dit plus la même chose.
Comme par hasard les avocats de la plaignante ont toujours lancé ces manipulations dans les médias français. Comme pour le rapport hospitalier dont la conclusion «agression et viol» n’était qu’une mention du rapport d’entrée reprenant les dires de la patiente pour justifier sa venue à l’hôpital. Ou encore sa douleur à l’épaule, contredite par les expertises médicales. Et les mensonges démentis par la direction d’Air France. La plainte pour subornation de témoin prend du coup une saveur ambigüe.
Mais les gros titres à sensation ont fait leur œuvre. La conviction de bien des gens qui ne liront pas les articles jusqu’au bout est arrêtée.
Les scenarii

L’amoralité de quiconque ne saurait justifier d’aucune manière un viol. Toute personne qui dit non a droit au respect de son intégrité. C’est une évidence que vient rappeler à raison le slogan des marches féministes: «Oui, c’est oui, non c’est non!». Mais Ophelia a-t-elle dit non? La porte reste ouverte à plusieurs scénarii.

Le viol
Selon l’une de ses explications, car elle a énormément varié, Nafissatou serait restée dans la pièce pendant qu’il se rhabillait. Dans d’autres, elle se serait enfuie en crachant. Sur les cinq taches de sperme désignées aux enquêteurs, une seule contient l’ADN de DSK. Et d’autres contiennent jusqu’à 4 sources d’ADN différentes, par tache! Ce qui à moins d’une activité de groupe très concentrée ne peut guère s’expliquer autrement que par un apport volontaire…

A 62 ans, avec 30 ans de plus et une tête de moins qu’elle, DSK a-t-il pu contraindre Nafissatou, exercée aux efforts physiques depuis l’enfance et dotée d’une masse musculaire d’africaine? A noter que pour l’interviewer, son avocat avait pris soin de sélectionner une journaliste géante, flirtant avec les 2 mètres… Et que si ce que dit Tristane Banon est vrai, il a suffi à la frêle jeune femme française de se débattre pour se libérer.
Nafissatou Ophelia, étant passée par là où elle est passée, a-t-elle pu être impressionnée par un vieux monsieur au point de ne pas oser se défendre? Ou tout simplement de sortir de la pièce, comme elle en avait l’obligation professionnelle dûment répétée, en présence d’un client, à fortiori nu? Toute chambre d’hôtel s’ouvrant instantanément de l’intérieur, rappelons-le.

La séduction
DSK est petit, gros et vieux, mais il a énormément de charisme et reste bel homme. Ce que l’on appelle en Afrique «un vieux jeune», forcément très riche… Le rêve du prince charmant n’est pas loin. Il y a même eu un film, il y a peu, avec Jennifer Lopez… L’idole latina, femme de chambre dans un grand hôtel new-yorkais, y tombait amoureuse d’un client politicien milliardaire. Le genre de trucs que regarde Ophelia: fan de Top Model, elle ne ratait jamais un épisode.
Musulmane peut-être, mais romantique et sensible aux charme des sexagénaires aux tempes blanches qui sont les idoles du feuilleton. Amour, gloire et beauté, le titre en français de la série… La différence d’âge fait partie de la culture d’Ophelia et pour quelques jeunes femmes d’Afrique de l’Ouest (de loin pas toutes), un service sexuel occasionnel peut se concevoir, suivi d’un petit cadeau. Sauf qu’en Afrique, la coutume veut que le cadeau soit négocié après. C’est un cadeau de remerciement, certes obligatoire, mais pas un paiement préalable. Ces dames y tiennent beaucoup, ne se considérant pas comme des prostituées.
DSK, nu et porté sur la chose, croit à sa bonne fortune, assez habituelle. Puis au moment du cadeau, dont peut-être il ignore le principe, refuse de payer. Il sait qu’à New York, la prostitution est illégale et qu’il peut être arrêté pour ça… Or il ne sait pas d’où elle sort, cette femme de ménage. Il aurait mieux fait d’y penser avant, mais le mal est fait… Ils se disputent et quitte les lieux. Par la porte, donc…
Là-dessus, intervention du personnel et de la direction de l’hôtel, fleuron d’une chaîne mondiale créée par deux ténors de l’UMP. La police est avertie. Les flics envoyés à l’hôtel en réfèrent à leurs supérieurs, DSK ayant quasiment rang de chef d’Etat. Prévenu, le chef du NYPD (décoré par Sarkozy) a du en référer à la mairie, sans doute à Washington et très probablement à Paris.
DSK se fait cueillir dans l’avion, après que les communications de l’appareil aient été brouillées quelques minutes par la police de l’aéroport. On aimerait être certain que le NYPD déclenche de tels moyens pour n’importe quelle femme noire violée dans le Bronx…

La magouille
L’arnaque africaine a fréquemment été suggérée dans les milieux africains, y compris à New York, avant que tombe la chape de plomb du communautarisme. Qui à l’inverse, mobilise les milieux sionistes en défense de DSK. Que Nafissatou ait su ou non qui était DSK n’est pas déterminant. En tout cas, son « frère » – qui s’est révélé être son ami – lui le savait, puisqu’il l’a immédiatement reconnu à la télévision. Et l’affaire Nagy, à Washington, fit la une de toutes les télés que Nafissatou regarde assidûment. Une réputation comme celle-là peut susciter bien des vocations…
Se pourrait-il que Nafissatou ait voulu tenté le coup de sa vie? Un coup d’ores et déjà gagnant, puisqu’elle a perçu 1 million de dollars pour ses interviews exclusives. DSK l’a payé fort cher: sa démission de son job de maître du monde financier, sa carrière politique anéantie, sa vie privée étalée au grand jour, en plus des millions coûtés à son épouse pour la geôle dorée de Tribecca… Ceci sans aucun espoir d’indemnité de la justice étasunienne qui ne prévoit aucun dédommagement pour une inculpation.

Le Grand silence du Petit Nicolas
Pauvre Président, qui a du cacher sa joie devant la chute de son principal rival. Lui d’habitude si démonstratif… Pas question de renforcer l’hypothèse du complot, suggéré par quelques coïncidences troublantes. L’employé du Sofitel qui a tweetté en premier (bien que n’étant officiellement pas à l’hôtel ce jour-là), est originaire de Neuilly sur Seine, la ville des Sarkozy. Il a le même âge que Jean Sarkozy et ils étaient dans le même collège privé. Son père collabore occasionnellement au Figaro. Avant New York, il était en Chine, déjà pour le groupe Accor, d’où sont parties les déclarations de Debré accusant DSK d’importuner régulièrement le personnel féminin du Sofitel. On ne sait toujours pas qui l’a averti de l’arrestation, avant tous les médias étasuniens. Il n’a pas été entendu par le NYPD.
On aimerait bien connaître aussi le pedigree du gars du room service qui a ouvert la chambre à la femme de ménage, en lui disant qu’elle était libre. Et pourquoi diable le chef de la sécurité du Sofitel a envoyé un mail réjouit à ses ex-copains flics de la sécurité présidentielle que l’on peut résumer par «on l’a eu»… Sans oublier la petite phrase prémonitoire de Nicolas à Dominique, lorsqu’il lui a proposé la Présidence du FMI: «Mais attention, hein, là-bas aux States, ils ne rigolent pas avec le «sexual harassment…»

Le militant UMP qui a reçu le premier tweet est le cofondateur du site «L’Observatoire des Mensonges de la Gauche». Tweet qu’il a transféré illico à Arnaud Dassier, responsable de la com internet de Sarkozy en 2007, et actionnaire du site Atlantico – un site de propagande UMP qui additionne les scoops «de source sûre» sur l’affaire. A noter encore que le chef de la police de New York, le fameux NYPD chargé de l’affaire est un ami personnel de Nicolas Sarkozy. Cela n’est peut-être qu’une suite de coïncidences, tout ce monde se contentant d’exploiter la situation avec délices, sans l’avoir provoquée.

Certains amis du Président ont pris la défense de DSK. Johnny Halliday se souvient avoir vécu deux ans d’enfer lorsqu’il fut accusé de viol par l’hôtesse d’un yacht qu’il avait loué. Finalement innocenté, suite aux contradictions de la belle, il rappelle que tout homme riche est potentiellement une cible. Surtout s’il est porté sur la chose. Quant à Cécilia Attias, ex-épouse de Jacques Martin, puis ex-épouse de Sarkozy, elle ajoute que certaines femmes sont attirées par le pouvoir et l’argent (elle sait apparemment de quoi elle parle) comme des papillons de nuit, d’aucunes n’hésitant pas à draguer ouvertement son mari Président en sa présence…
Il en est ainsi à tous les niveaux. Quelques femmes, dans plusieurs partis genevois, se sont bâties une solide réputation de harceleuses d’élus… Récemment, dans un cocktail, deux jolies et brillantes étudiantes usaient de leurs charmes auprès d’un riche banquier sexagénaire, par ailleurs bel homme. Bien que pourvu d’une épouse et d’une maîtresse en titre, il n’en était pas moins tout émoustillé. La chose s’est terminée par un échange de cartes. Sans doute ne s’est-il rien passé.
Cela tenait d’un jeu de séduction, sans que l’on sache jusqu’où elles étaient prêtes à aller. Ce qui peut induire en erreur un mâle dominant. De se faire tourner autour finit par faire tourner la tête, sans que l’on sache très bien qui de la poule ou du coq eût le tournis en premier. Comment préserver l’innocence de tous côtés? Comment empêcher que le fait d’être une cible potentielle ne serve d’alibi et de prétexte à l’impunité?

En attendant, le candidat DSK est out, mais pas vraiment blanchi dans l’esprit des gens. Il empoisonne la campagne de ses petits camarades. Pendant qu’à droite on se félicite du néo-natalisme présidentiel. Ce qui change Nicolas Sarkozy de 2007, où comme Ségolène Royal, il était en pleine rupture, sans que les journaux n’en parlent. Avec l’assentiment des Français, pour qui la vie privée est privée. Comme en Romandie apparemment, et c’est tant mieux.
Par Philippe Souaille

Comment départager viol, harcèlement et co

L’affaire DSK a déjà des retombées en France. L’ex-Ministre UMP Georges Tron a du démissionner. Or en lisant les dépositions des deux femmes ayant porté plainte contre, on s’aperçoit qu’à aucun moment il n’y a eu viol. Et apparemment pas de contrainte non plus. Ces femmes, aujourd’hui défendues par un proche de Marine Le Pen, étaient demandeuses de faveurs. Ce sont elles qui, militantes politiques, ont sollicité directement et personnellement l’élu pour obtenir des avantages de la mairie.

Celui-ci le leur a fourni et, avec sa maîtresse, les a inclus dans des jeux commençant par des massages des chevilles (il est réflexologue). Progressivement, au fil des semaines et des mois, c’est devenu franchement sexuel. Mais à aucun moment il ne les a forcées, n’a usé de violence ni même ne les a menacés de perdre leur emploi si elles refusaient. Tout au contraire, l’une d’entre elles raconte même qu’avec sa maîtresse, il lui demandait si « ça allait » et qu’elle répondait « oui ». Parce que, dit-elle, elle avait peur, mais sans qu’il n’y ait eu de menace exprimée. Et si elle avait dit simplement «non» ?

L’ex-Ministre de la Fonction Publique a certainement abusé de son influence en octroyant faveurs et postes à des copines de parti… Il a ensuite manqué singulièrement de jugeotte en ayant des attouchements sexuels avec des employées… Mais les rencontres sur le lieu de travail sont la première source de mariage en France. Sans compter les relations n’aboutissant pas au mariage…

Le cas Tristane Banon, pour autant que ce qu’elle raconte soit vrai, se situe sur le fil du rasoir séparant un comportement trop insistant du harcèlement, voire de la tentative de viol. Il faut en effet que l’acte sexuel soit interrompu par une action indépendante de la volonté du violeur pour que la tentative de viol soit reconnue. Si le triste personnage se ravise à temps et laisse partir sa proie, il y a tout au plus agression sexuelle. Prescrite en trois ans, et donc ici clairement hors délai. Ce qui laisse présager d’un non lieu, en l’absence de tout fait probant.

Selon la version de la journaliste française, DSK ne s’est pas arrêté au premier «non», mais néanmoins clairement avant le viol. Durant un moment, si ce qu’elle dit est vrai, il a pu penser qu’elle était dans un rapport de séduction. Elle a pu se montrer insistante et charmeuse, pour obtenir son interview. Pas de quoi justifier un viol, bien évidemment, mais le langage corporel inhérent à ce genre de rapport de séduction peut induire en erreur. Jusqu’au moment où «non c’est non».
Par Phillipe Souaille

img17774.jpg

«Toute personne qui dit non a droit au respect de son intégrité. C’est une évidence que vient rappeler à raison le slogan des marches
féministes: «Oui, c’est oui, non c’est non!»»
Philippe Souaille

Découvrez également :

Infographie 2020 : les chiffres de l’immobilier en Savoie et en Haute-savoie

Prix de l’ancien au mètre carré, prix du neuf, appartements ou maisons, résidences principales et secondaires, nombre de logements, marché de la montagne, financement, évolution des taux, retrouvez dans cette infographie quelques chiffres essentiels du marché de l’immobilier en 74 et 73. Retrouvez l’intégralité de nos chiffres immobilier dans notre Hors-Série « Panorama économique Immobilier 2020-2021 ».

Frédéric Ducruet quitte la direction de Millet Mountain Group

Le 1er décembre, Frédéric Ducruet passera le relais à Romain Millet, qui prendra la direction des marques Millet et Lafuma. Le départ du directeur général de Millet Mountain Group (MMG) a été annoncé le 13 octobre au soir à l'ensemble des salariés. Durant ces dix-neuf années passées à la tête du...

Votre Panorama économique « Immobilier 2020-2021 » est là !

100% en ligne, feuilletez directement votre hors-série « Panorama économique Immobilier 2020-2021 » sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Achat magazine papier sur notre boutique en ligne. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte Calaméo gratuit), l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

5G : la guerre des ondes

L’attribution aux enchères des fréquences aux quatre opérateurs nationaux, pour 2,786 milliards d’euros, marque le lancement officiel du déploiement de la 5G. Loin de mettre un terme à un débat électrique, cette décision exacerbe les tensions autour des bénéfices et des dangers supposés de cette...

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 16 octobre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°42 du 16 octobre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. L’édition Savoie (73) : L’édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS