Ce fut une belle découverte pour les participants à la première ""sortie de l'année 2016 organisée par l'Association François Guiguet de Corbelin. Une cinquantaine de membres sont en effet allés à Lausanne visiter l'exposition “Signac au fil de l'eau”. Elle regroupe un ensemble d'œuvres issues d'une collection privée. Le peintre Paul Signac (1863-1935), contemporain de Guiguet, devint le chef de file du néo-impressionnisme à la mort de Seurat, l'initiateur du mouvement. Il s'est intéressé très jeune à la peinture à Montmartre, où il a grandi. C'est la visite d'une exposition de Monet en 1860 qui a décidé de sa vocation. Aautodidacte, il consacrera sa vie à la peinture mais aussi à la navigation, puisqu'il a possédé jusqu'à 32 bateaux ! 
L'exploration de la couleur sera le véritable enjeu de son oeuvre. Il restera fidèle à la division des tons (le pointillisme de Seurat). Avec ses “études” (huiles et dessins) et ses aquarelles, il préservera toujours l'expression de la sensibilité impressionniste des premiers jours. A Saint-Tropez, où il s'installe en 1892, ce sera la libération de la couleur. L'eau et le ciel lui offrent une inépuisable source d'inspiration. A 65 ans, il se rendra dans 40 ports pour réaliser deux aquarelles de chacun. L'exposition en montre 33, magnifiques. Après le déjeuner dans un parc, plusieurs nord-isérois ont eu envie de retourner au musée contempler encore les 140 oeuvres exposées et voir une belle vidéo sur le peintre. 
Samedi 11 juin, la prochaine sortie emmènera les membres de l’association aux sources de l'art, avec les peintures pariétales de la Caverne du Pont d'Arc (reproduction de la Grotte Chauvet).

2017-04-22