Le 12e Festival du Film Vert dévoile un copieux programme et deux films primés !

Le 12e Festival du Film Vert dévoile un copieux programme et deux films primés !
Notez cet article !

Au moment où un illuminé outre-Atlantique traite toutes les informations qui ne lui conviennent pas de « fake news », nie le réchauffement climatique et écarte toute considération écologique, la raison d’être du Festival du Film Vert est plus essentielle que jamais : délivrer une information complète, fondée et indépendante de tout intérêt économique dans le but d’élargir le débat et proposer une autre vision de notre société. Les réalisateurs des documentaires proposés durant le festival ne travaillent pas pour l’appât du gain ou la gloire – au contraire, il est souvent difficile de boucler les budgets de ces films. Ils réalisent un travail sincère, objectif et essentiel.
Cette année, le Festival du Film Vert a encore étoffé son programme et sa notoriété: c’est dans pas moins de 55 sites différents, en Suisse romande mais également en France et dans 8 villes outre-Sarine qu’il sera possible d’assister aux 239 séances figurant au programme (contre 164 l’année dernière), du 1er mars au 9 avril.
Greenpeace, partenaire du Festival depuis 2009 et la FEDEVACO ont fait leur choix parmi la cinquantaine de films programmés et remettront leurs prix le 4 mars, lors de la journée d’ouverture qui se déroulera au Musée d’Histoire Naturelle de Genève. Leurs verdicts sont déjà connus.
Futur d’espoir: un film inspirant
Greenpeace a choisi de primer le documentaire Futur d’espoir de Guillaume Thébault, qui s’est immédiatement distingué par sa pertinence locale, la fraîcheur et l’humour qui s’en dégagent. Le réalisateur découvre des aspects méconnus de l’agro-écologie, s’interroge, chemine au gré des interlocuteurs qu’il rencontre en leur posant des questions pertinentes, essentielles : experts, paysans, citoyens témoignent de leur travail et de leur relation avec la terre.
La qualité des images, du montage, de la réalisation et de l’enquête sont à relever. „Le jeune réalisateur curieux, passionné et autodidacte, a su produire un documentaire captivant et inspirant. Enfin le témoignage lucide et authentique d’un homme engagé“,relève Jasmine El Mulki, responsable du Bureau Greenpeace Suisse romande.
Futur d’espoir sera projeté dans 7 sites du Festival du Film Vert, et recevra un chèque de 2’000 euros, offert par Greenpeace.
The True Cost : la face cachée de la mode
Pour la deuxième année consécutive, la Fédération vaudoise de coopération s’associe au Festival du Film Vert, en remettant un prix spécial Nord-Sud. Cette année, The True Cost, réalisé par Andrew Morgan, a su séduire le jury de la faîtière des ONG vaudoises de développement. „Ce documentaire jette un regard dérangeant sur l’industrie du vêtement et questionne nos habitudes de consommation“, explique Pierre Zwahlen, président de la FEDEVACO. „Il nous a paru intéressant de primer un film qui dénonce non seulement les conditions de travail déplorables qui règnent dans l’industrie textile des pays du Sud – salaire de misère, heures supplémentaires, répression des activités syndicales ou absence de protection légale – mais qui pousse également à la réflexion“ précise-t-il. „Cette prise de conscience que nos achats ici, à bas prix, ont des répercussions à l’autre bout du monde doit contribuer à faire évoluer les habitudes des consommateurs.“ Le film The True Cost recevra un chèque de 2’000 euros, offert par la FEDEVACO. Il sera projeté à 13 reprises dans différentes villes.
Le programme complet, les horaires, des extraits des films et toutes les informations pratiques sont à présent disponibles sur le site www.festivaldufilmvert.ch.
img21852.jpg

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Le maitre artisan glacier annécien élabore glaces et sorbets de qualité pour les restaurateurs et glaciers de France. Avec 200 parfums au catalogue, Glaces des Alpes met l’eau à la bouche. La société d’Allonzier-la-Caille, créée il y a trente ans par deux amis...

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

Le site cistercien du Haut-Chablais propose depuis mi-juillet des visites en réalité augmentée, smartphone en main ou, encore plus immersif, casque sur les yeux. C’est une première pour un site touristique en Pays de Savoie : l’abbaye d’Aulps propose une visite en...

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

La brioche fourrée de pralines, spécialité de Saint-Genix-sur-Guiers, connaît un succès légendaire. La légende raconte que Sainte-Agathe, martyre sicilienne du IIIe siècle eut les seins coupés parce qu’elle n’avait pas abjuré sa foi mais qu’ils repoussèrent...

Fruité, une usine qui a du jus !

Fruité, une usine qui a du jus !

Visite du site Fruité de La Roche-sur-Foron, où 160 millions de briques de jus de fruits et autres boissons sans alcool sont fabriquées tous les ans. C'est à La Roche-sur-Foron que sont fabriqués les jus de fruits bio et non bio des marques Pressade et Fruité (les...

Tourisme : Chassez le naturel !

Tourisme : Chassez le naturel !

Le département regorge d’atouts touristiques à valoriser. Tel est l’objectif du livre blanc porté par Aintourisme, à l’initiative de la marque ombrelle « L’Ain, créateur d’instants ». Tout un programme. Il semblerait que les efforts du Département en matière...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti4 (80%) 1 vote Selon l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes, l’économie régionale enregistre au premier trimestre 2018 un léger coup d’arrêt consécutif à une année 2017 très, ou trop, dynamique. Explications… «On a vécu, globalement, une année 2017 particulièrement dynamique, à la fois sur les plans national et international, avec un impact […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com