Au 1er août, le capitaine Philippe Lauvergeon quittera le PSIG de Villefontaine ""(Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) pour rejoindre Annecy, où il sera adjoint au commandant d’une Compagnie qui comprend 200 personnels pour 8 unités, ainsi qu’une équipe cynophile.
Rappelons que c’est le 1er août 2011 que le capitaine avait pris le commandement du PSIG de Villefontaine. Pour celui-ci, il s’agissait à l’époque, d’un retour sur un territoire qu’il connaissait bien puisqu’il avait servi durant 25 ans au sein de la gendarmerie mobile. Après un passage à l’Escadron 13/5 de Bourgoin-Jallieu et 12/5 de Bron, il a servi en Outre-Mer ainsi qu’en divers théâtres d’opérations dans la “jaune”. En 2011, il avait négocié un tournant dans sa carrière et s’est vu confier une unité d’intervention au sein de la gendarmerie nationale.
Vendredi 26 juin et malgré la scène macabre qui s’est déroulée sur la commune de Saint-Quentin-Fallavier, le capitaine Philippe Lauvergeon a maintenu son “pot de départ” au sein du PSIG de Villefontaine. Si de nombreux militaires étaient absents en raison de l’actualité, le capitaine était bien entouré. On notait la présence de Thierry Demaret (sous-préfet de l’arrondissement de La Tour-du-Pin), de la députée Joëlle Huillier, de Raymond Feyssaguet (conseiller départemental et maire de Villefontaine), d’Olivier Chanel (vice-président CAPI et maire de Sérézin-de-la-Tour), de militaires du PSIG, de la Compagnie de Bourgoin-Jallieu et de l’Escadron 25/5 de gendarmerie mobile de Bourgoin-Jallieu.
Aux côtés de son épouse Isabelle (également gendarme) et de ses filles Marine et Fanny, Philippe Lauvergeon était quelque peu nostalgique bien que sa mutation l’emmène vers l’un de ses choix professionnels. Ainsi, après quatre trépidantes années passées à la tête du PSIG de Villefontaine, il part pour de nouvelles aventures dans la magnifique ville d’Annecy. Ses collègues lui souhaitent le meilleur !
C. Muet

2016-07-12