Le 15 septembre 2016, le film documentaire de Ron Howard THE BEATLES: EIGHT DAYS A WEEK – THE TOURING YEARS sort dans les salles et fête sa première mondiale au Leicester Square à Londres. Après le film documentaire, un montage restauré de 30 minutes du légendaire concert des BEATLES du 15 août 1965 au Shea Stadium de New York sera projeté pour la première fois.

Il s’agissait du tout premier concert de rock à avoir lieu dans un stade devant plus de 55 000 spectateurs. Cet événement avant-gardiste a été filmé par Ed Sullivan Productions et Brian Epstein au moyen de quatorze caméras 35 mm et présente plusieurs hits des Beatles devenus des classiques, tels que «A Hard Days Night», «I’m Down», «Everybody’s Trying to Be My Baby» et «Dizzy Miss Lizzy». L’enregistrement restauré et remastérisé dans les studios d’Abbey Road par Giles Martin et Sam Okell est dorénavant projeté en exclusivité dans les salles sous forme d’un supplément spécial au film documentaire de Ron Howard, lauréat d’un Oscar

blank

THE ROLLING STONES HAVANA MOON

Le concert mythique du 26 mars 2016 sera projeté lors de trois séances les 23, 24 et 25 septembre.

Le 25 mars 2016 restera gravé dans les anales à Cuba. En effet, c’est la première fois qu’un groupe de rock – et quel groupe ! – se produisait lors d’un concert gratuit sur l’île de La Havane : les Rolling Stones ont donné un mémorable concert devant un Million de spectateurs. Ce concert a été filmé par Paul Dugdale, un réalisateur qui a gagné plusieurs prix et le résultat est tout simplement stupéfiant.

HAVANA MOON – The Rolling Stones Live in Cuba sera projeté lors de trois séances exceptionnelles au Cinérama Empire à Genève, en exclusivité, les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 septembre 2016.

Le concert sera retransmis dans plus de 1’000 cinémas à travers le monde en Europe, Australie, Russie, Japon et Amérique du Sud. David Pope, le CEO de Musicscreen qui est spécialisé dans la retransmission d’événements musicaux nous dit : « Havana Moon est une expérience unique, tant au niveau du son que de l’image. Les effets visuels sont bluffants et la technique est à son apogée. Du jamais vu !
»
Mick Jagger : « Le show de Cuba était tout simplement extraordinaire, un moment unique dans notre carrière. Il y avait tellement de monde que depuis la scène nous n’arrivions pas à voir jusqu’au bout du public. Il y avait de fortes vibrations au sein du public qui a électrisé cette soirée. »

Keith Richards : « Il y avait le soleil, la lune, les étoiles et … les Rolling Stones. De voir les Cubains s’éclater de la sorte a été un moment unique pour nous. »

Les rockers anglais ont donné ce concert gratuit au courant de la même semaine durant laquelle le Président Obama a visité l’île en tant que premier Président américain à se rendre à Cuba depuis 88 ans.

Le concert des Rolling Stones restera gravé dans toutes les mémoires des habitants de l’île et marque un tournant significatif des changements qui s’amorcent à grande vitesse à La Havane.

Mick Jagger a salué l’immense foule en disant : « Finalement, les temps changent. Cuba, nous sommes si heureux d’être ici. »

Ils ont joué tous leurs gros tubes tels que « Jumpin Jack Flash », « It’s Only Rock ‘n’ Roll », « Paint It Black », « Honky Tonk Women », « Start Me Up », « Brown Sugar », « You Can’t Always Get What you want » et « (I Can’t Get No) Satisfaction » ainsi que quelques surprises.

Parmi les Cubains présents, nous avons relevé quelques remarques. L’un a dit : « Wow, je n’aurai jamais cru vivre cela. Cela est comme un rêve. Nous voulons plus et encore plus de moments aussi magiques que celui-ci. Ce n’est que le début. Fantastico. »

Et un autre : « J’ai rêvé de ce moment durant toute ma vie. Je viens d’être le témoin du plus important concert jamais réalisé à Cuba, car les Rolling Stones sont uniques.

blank

img21428.jpg