« Le cobalt congolais sent le soufre »

« Le cobalt congolais sent le soufre »

Le gouvernement, qui a révisé son code minier, veut accroître ses revenus tirés de l’exploitation de son sous-sol. Mais cet argent sert parfois à alimenter des conflits ou à enrichir des proches du pouvoir, explique Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

Lire l'article originel >>

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ