Le nombre de foyers bénéficiaires du revenu de solidarité active a crû de 1% en 2018, après deux ans de baisse. Cette hausse s’explique par l’automatisation des renouvellements de droits et par les effets de la dernière revalorisation exceptionnelle du plan pauvreté de François Hollande.

Crédit des images : www.lesechos.fr

Lire l'article originel >>