Les représentations de la vie spirituelle et cérémonielle des Malgaches, hier et aujourd’hui, seront au coeur de la réflexion anthropologique de Karolina Marcinkowska, qui s’appuiera à la fois sur l’exposition «À Madagascar: Photographies de Jacques Faublée, 1938 – 1941» et sur ses propres recherches de terrain.

Non sans raison, Madagascar est nommée par ses habitants «L’île des ancêtres»: Tanindrazana. Les esprits des morts ont toujours joué un rôle assez important dans la vie quotidienne des Malgaches. Le culte des ancêtres est aussi un des thèmes principaux relevé dans la collection de photos de Jacques Faublée. Aujourd’hui encore, il est présent dans la philosophie malgache, dans la symbolique des poteaux funéraires alo-alo, dans les pratiques funéraires (retournement des morts, traditions divinatoires, etc.).

Les moyens de contact avec les ancêtres à Madagascar dépendent surtout d’influences culturelles, historiques et ethniques. La comparaison de la documentation de Jacques Faublée avec des images contemporaines en dévoile l’aspect extrêmement dynamique, syncrétique et varié. On peut l’observer entre autres dans la recherche de terrain mené par Karolina Marcinkowska: la cérémonie de possession par les esprit royaux tromba, habituels chez le peuple Sakalava de la côte Nord-Ouest de l’île. C’est pendant cette rencontre entre le roi –ressuscité dans le corps de son médium – et les personnes cherchant son aide, que la relation au monde des esprits devient véritablement personnelle, intime, chargée de sens magique, et en même temps enracinée dans le quotidien.

Le regard contemporain sur les coutumes des Malgaches offre une autre possibilité de s’approcher des images de Jacques Faublée.

Le culte des ancêtres à Madagascar: du temps de Faublée à aujourd’hui par Karolina Marcinkowska, anthropologue et conservatrice du département Afrique au Musée ethnographique de Varsovie
Mercredi 2 juin 2010 à 18h30
MEG Carl-Vogt
Entrée libre

img15332.jpg

Madagascar, Fato, 1940
Artisanat
Photographie, 6×6
Inventaire des clichés Faublée du voyage 1940-1941 à Madagascar. Fatu [Fato].