2020 sera une année d’aboutissement des grands projets portés par le département, mais aussi une année qui verra la culture s’ouvrir à tous les publics.

La culture est un facteur de cohésion sociale, un levier pour l’éducation et un vecteur de développement et d’attractivité des territoires », a confié Jean-Pierre Barbier à l’occasion de la conférence de presse introduisant 2020 comme année “culturelle”. « Contre les fractures sociales et territoriales, les replis identitaires, l’obscurantisme, l’ignorance et le populisme ambiant, la culture demeure notre socle commun, elle nous rassemble sans distinction d’âge, d’origine, de lieu de vie… C’est pourquoi nous avons décidé depuis 2015 de la placer au coeur de nos priorités. Et c’est pourquoi nous avons décidé aujourd’hui de placer cette année 2020 sous son sceau », a poursuivi le Président du Département.

Et la collectivité semble s’être donné les moyens de ses ambitions : son budget entre 2015 et 2019 est passé de 19 à 38 M€… L’Isère soutient, grâce à ce budget, le plus grand réseau de France de musées départementaux dont l’accès est entièrement gratuit et qui connait un franc succès avec une augmentation de leur fréquentation de près de 100.000 visiteurs depuis 2015. Ces moyens aident à restaurer et valoriser le patrimoine culturel grand et petit, protégé et de proximité et soutenir les résidences artistiques dans les territoires, les actions d’éducation artistique et culturelle afin de faire vivre la création, le spectacle vivant et les pratiques amateurs.

« FONDAMENTALE POUR LA CONSTRUCTION D’UN INDIVIDU »

Clara Luciani était en vedette du festival berjallien Les Belles Journées.

Cet effort favorise également la lutte contre l’illettrisme avec la Médiathèque Départementale qui participe à développer un réseau de plus de 300 bibliothèques dans les communes de moins de 10 000 habitants. « La culture est fondamentale pour la construction d’un individu, au même titre que l’éducation. C’est pourquoi elle doit être présente dans l’insertion, la prise en charge du handicap, le sport, l’agriculture, les transports ou la santé, partout et pour tous ! », souligne, quant à lui, le vice-Président Patrick Curtaud, et d’ajouter, « Il est intolérable dans une société comme la nôtre d’avoir un taux d’illettrisme de 7 % de la population. »

Pour le Département, la culture est une responsabilité à long terme : former les citoyens de demain ! « Il est important de rappeler notre responsabilité, en tant qu’élu, d’être l’un des maillons d’une chaîne séculaire », insiste Jean-Pierre Barbier. « Cette chaîne, c’est celle de la transmission de la culture, du patrimoine et des valeurs inhérentes à ces dernières. Il suffit d’une personne, d’une génération qui faillit à sa mission pour que cette chaîne se brise et que des siècles d’histoire se perdent. C’est pour ces raisons que la rénovation du patrimoine, l’accès aux archives, aux musées, aux sites d’exception en Isère ne sont pas des compétences “optionnelles” pour nous, mais bien fondamentales ! », poursuit-il.

L’ANNÉE DU SÉNÉGAL

En outre, cette année verra de nombreux chantiers arriver à terme : l’inauguration du Musée Champollion fin 2020 à Vif (6 M€), la livraison du nouveau bâtiment des Archives départementales à la rentrée scolaire à Saint-Martin-d’Hères (37 M€). D’autres travaux, se poursuivront, comme la restauration de l’église abbatiale de Saint-Antoine-l’Abbaye, ou commenceront, comme ceux du Palais du Parlement.

De nombreux événements culturels marqueront également 2020 : la quatrième et dernière saison de Paysage>Paysages qui favorise le développement de la création artistique contemporaine et rayonne sur tout le territoire, les événements majeurs que sont le Festival Berlioz et la 40e édition de Jazz à Vienne ou l’année du Sénégal qui permettra de développer plusieurs partenariats culturels avec la région de Kédougou. Une douzaine d’autres événements labellisés “Année de la culture” permettront également de toucher tous les Isérois de tous âges, sur tout le territoire.


Par Éliséo Mucciante


Cet article est paru dans votre magazine ECO Nord Isère du 28 février 2020. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, vous pouvez vous abonner ici.