Un contribuable soutient que la preuve sur laquelle l’administration fiscale se fonde pour lui réclamer un redressement doit être écartée, parce qu’« illicite » : il s’agit d’un fichier dérobé à la banque HSBC par l’un de ses anciens informaticiens, Hervé Falciani.

Lire l'article originel >>