Le Grand Genève n’est pas si grand que ça

par | 18 Juil 2012

Finalement le nom du «Grand Genève» n’est pas forcément le plus mauvais, mais la manière avec laquelle il a été choisi peut légitimement créer quelques crispations.

Ces maladresses viennent de la méconnaissance politique, économique et sociale du territoire, des sensibilités de la population. Certaines communes françaises sont situées dans le prolongement urbain direct de Genève, ce n’est pas le cas pour Nyon et son district. Il s’agit d’une vraie ville se développant harmonieusement en emplois et logements, certes peu éloignée de Genève mais se situant dans une configuration politico-géographique différente. Il eut été préférable de prendre quelques précautions avant de lui imposer une raison sociale qui ne correspond pas à son identité alors qu’elle admet parfaitement faire partie de l’agglo franco-valdo-genevoise. Elle sait par contre être une composante de la vraie Région Léman-Mt Blanc.

Malgré ces inconvénients et l’impression légèrement prétentieuse donnée, en fait ce nom est plus modeste qu’on peut le penser. Presque réducteur. Il existe des grands quelque chose partout. C’est une ville, pas forcément une capitale et ses alentours. Les grands Lausanne, Sion, Neuchâtel, Fribourg, Annecy, Chambéry ne sont pas des régions.

Pour bien voir et admirer ce «Grand Genève», il faut prendre le téléphérique du Salève et depuis là-haut, il est à vos pieds. Vous le voyez intégralement. C’est une ville rendue particulièrement belle par son lac, agréable grâce à la campagne préservée et aux montagnes qui l’entourent. L’urbanisation genevoise et celle des villes françaises adossées gomment visuellement la frontière. D’ici on distingue bien la zone aéroportuaire ou celle de la Praille. On observe la ville, ses quartiers, les communes suburbaines et les villages. D’ici on découvre un espace qui se transforme et s’agrandit, dont on prend mal la mesure sans s’en élever. Pour se faire une idée de cette évolution chaque habitant du «Grand Genève» devrait y monter pour forger son opinion. Ce coup d’œil a inspiré le vice-président du Grand Conseil, Gabriel Barillier, qui assistait à la présentation du livre «Le Salève Autrement». Il a décidé de proposer à la commission d’aménagement du territoire du Parlement Genevois de se déplacer là- haut pour voir ce que l’on ne voit pas d’en bas!.
Claude Haegi

img19236.jpg

La vue sur «le Grand Genève» depuis le haut du Salève est à couper le souffle.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Genève : les fonctionnaires manifestent contre la baisse de leurs salaires

Les agents de la fonction publique genevoise se mobilisent contre la volonté de l’exécutif cantonal de diminuer leur rémunération dans le cadre du budget 2021. Les fonctionnaires genevois vont-ils passer l’automne dans la rue ? Ils étaient en tout cas près de 6 000 à battre le bitume de la place...

La reprise se confirme dans l’industrie

La 8e vague de résultats de l’Observatoire de la santé des entreprises de Mont-Blanc Industries montre que les niveaux d’activité continuent de s’améliorer. Mis en place en mars 2020 par Mont-Blanc Industries,  en partenariat avec le cabinet Infusion, la Fondation de l’Université Savoie...

Votre magazine SPORT BUSINESS 01 saison 2020-2021

100% en ligne, feuilletez votre hors-série annuel SPORT BUSINESS 01 saison 2020-2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte Calaméo gratuit), l'imprimer, mais aussi rechercher...

Un retour à l’emploi mieux guidé

Pour accompagner la reprise des salariés après une longue absence, Medef Auvergne Rhône-Alpes, Direccte et Agefiph ont édité le guide du maintien dans l’emploi. Le 11e baromètre de l’absentéisme et de l’engagement réalisé par Ayming indique que les arrêts de travail “longue durée” ont aug­menté de...

Le monde caché des mandataires de la CPAM

Créée en 1945, la CPAM a déjà 75 ans. Un âge qu’elle a pu atteindre notamment grâce à des personnes dévouées : les représentants des organisations syndicales et patronales. La Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) célèbre cette année ses 75 ans. L’occasion de se pencher sur les arcanes de l’institution, plus précisément sur les mandataires oeuvrant […]

publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS