Le plus grand jardin potager à l’ancienne de Suisse romande et son fabuleux assortiment d’anciennes variétés de légumes, fruits et fleurs, se visite désormais en toute saison. Deux innovations permettent aux petits et grands de redécouvrir les plantes cultivées au Château de Prangins: un centre d’interprétation aménagé dans la dépendance attenant au jardin et un audioguide en plusieurs langues.

Logé dans une dépendance, le centre d’interprétation propose un espace ouvert en toute saison permettant de saisir les enjeux inhérents au potager du Château de Prangins. Par sa forme, l’exposition interactive met en abyme ce patrimoine naturel en reproduisant notamment ses quatre carrés traditionnels. Chacun est consacré à une saison et à une plante emblématique du jardin, magnifiée par des photographies de la portraitiste végétale Janine Jousson.

Les liens entre l’extérieur et l’intérieur, entre jardin et expositions, sont constants, autant que le dialogue entre le XVIIIe siècle et des thématiques actuelles. Ainsi, avec la poire Sept-en- Gueule, il est question de biodiversité; le safran Crocus sativus L. questionne la sexualité végétale; la pomme de terre Vitelotte introduit les thématiques de l’agronomie et de l’économie alors que le cardon épineux argenté de Plainpalais rappelle l’importance des migrations pour l’enrichissement végétal.

Les enfants ne sont pas en reste. Alexandre, personnage fictif, fils du jardinier, les attend pour leur proposer maints jeux et leur faire découvrir ses plantes préférées. L’audioguide permet de prolonger la visite à l’extérieur et dévoile aux visiteurs de nombreux secrets du jardin et de sa végétation d’exception.

L’entrée au centre d’interprétation est libre.

img18944.jpg

Safran Crocus sativus L.