Samuel Simorgh était un gagneur, un de ces businessmen bodybuildés qui surfent sur les cours de la bourse. Un homme hors de la réalité, à qui tout réussit, qui côtoyait les «after dinner», la «high society». Mais un jour, le vent a tourné et en un coup de dé, le monde doré dans lequel il évoluait s’est évaporé. « Le laveur de visage » aborde ce moment précieux de la vie ou l’homme doit recourir à des forces insoupçonnées pour survivre. Pour de plus amples informations sur cette pièce, vous pouvez consulter le site suivant : http://www.lafourmiliere.info .

img6776.jpg

La pièce se joue au Théâtre T50 jusqu’au 4 novembre prochain.