Le marché des exportations suisses s’est montré sous son meilleur jour durant le premier semestre 2016: il enregistre un plus de 4.7% après plusieurs périodes décevantes. Les exportations vers le deuxième plus important marché des exportations suisses, à savoir les États-Unis, ont constitué un moteur majeur de cette évolution positive, avec un plus de 20.5%! Une valeur étonnante comparée aux exportations vers l’Europe (+5.1%) ou vers le groupe des BRICS des pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine; seulement + 1.1%!).

L’on retrouve la même évolution significative au cours des 5 dernières années (2010-2015): croissance des exportations suisses vers les États-Unis +40.5%, par rapport à la croissance négative des exportations vers l’UE (-3.6%) et une évolution affaiblie vers le groupe des BRICS (+1.3%).

La perspective sur 20 ans présente également les États-Unis comme une locomotive des exportations: alors que les exportations vers le groupe des BRICS ont augmenté en tout de CHF 12.4 milliards, les exportations vers les États-Unis ont augmenté de CHF 18 milliards. Ceci équivaut à une croissance moyenne de près de 7% par an. Dans ces derniers 20 ans, l’évolution constante a tout d’abord survécu à 4 années d’ère Bill Clinton (Démocrate), puis à 8 années d’ère George W. Bush (Républicain) et enfin à 7.5 ans d’ère Barack Obama (Démocrate). Cette évolution positive n’était pas le fruit de décisions politiques heureuses, mais témoigne de la faculté exceptionnelle de centaines de sociétés suisses à s’imposer sur ce marché complexe et concurrentiel grâce à des stratégies adéquates et à un énorme engagement.

Ces compétences perdureront aussi sous une nouvelle présidence. Que la Maison- Blanche héberge bientôt Hillary Clinton ou Donald Trump, les sociétés suisses continueront de surfer sur leur vague de succès. Seuls quelques points des programmes électoraux auront une influence négative sur les affaires des sociétés suisses aux États-Unis, et ces dernières sauront mieux surmonter ces quelques points que leurs concurrents, fortes de leur grande flexibilité et de leur expérience.

En Suisse, nous devons cependant tout mettre en oeuvre pour maintenir les sociétés suisses et leur création de valeur dans le pays – et plus particulièrement préserver l’identité suisse de ces mêmes sociétés. Ceci suppose une culture attractive à l’égard des entreprises actives au niveau international, une charge fiscale compétitive, une approche ouverte en matière d’immigration pour les collaborateurs hautement qualifiés, des relations stables avec l’UE et une participation équitable dans une future zone de libre-échange transatlantique. Ainsi, les exportations vers les États-Unis seront encore source de bonnes nouvelles pour de nombreuses années!

De plus amples détails sur les relations économiques florissantes entre la Suisse et les États-Unis d’Amérique figurent dans le Yearbook 2016/2017 de la Swiss- American Chamber of Commerce récemment paru. Cette publication phare de la Swiss Amcham fait figure d’ouvrage de référence pour les décideurs, politiques, experts en Public Affairs (affaires publiques), sociétés ayant des intérêts économiques en Suisse et aux USA et bien entendu aussi pour les représentants des médias.

img21445.jpg