La mairie de Dolus-d’Oléron refusait de délivrer un permis de construire depuis 2014. Jeudi, la cour administrative d’appel de Bordeaux lui a donné tort. Déjà soumise à des sanctions financières, la commune a laissé entendre par la voix de son maire qu’elle ne se pourvoirait pas en cassation.

Lire l'article originel >>