Abonné à la bouteille, Sganarelle se fait piéger par sa femme qui le bat comme plâtre devant ses enfants. Il se retrouve projeté à grands coups de bâtons d’un terrain vague à une riche demeure, à devoir faire le médecin. Crédulité et croyances partout fleurissent jusqu’à l’éternel malentendu entre le désir d’un père de marier sa fille à un fils bien né, et celui d’une jeune fille qui veut s’affirmer et se dit amoureuse.

A travers les ruses parfois cruelles dont Sganarelle use pour profiter au maximum du système et favoriser des amours contrariées, Molière ne perd jamais de vue les règles du jeu d’une société ne reposant que sur l’inégalité. «Le Médecin malgré lui», joué pour la première fois en 1666, est une fantaisie dramatique et sociale éblouissante de verve, une farce où le grinçant rôde, et où l’humour devient un moyen de survie, l’arme des faibles. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site suivant: http://www.theatredecarouge.ch .

img3637.jpg

La pièce se tient au Théâtre de Carouge