Jules a bientôt 4 ans. Il est le fils de Gwendoline et Laurent ""Bouchacourt. Il est issu d’une fratrie nord-iséroise de 4 enfants : Clara (12 ans), Lucie (8 ans), Jules et Rose (4 ans). Si tout va bien pour sa “moitié”, Jules est un enfant “différent”. C’est dans le courant du mois de janvier qu’il a été diagnostiqué autiste. Pour ses parents, ça a été le choc. Ils expliquent : «C’était certainement dû à l’ignorance que nous avions de l’autisme. Nous avons doucement apprivoisé cette “différence”, cette manière d’être de Jules qui en fait une personne unique et irremplaçable. En tant que parents, nous devons nous battre et soulever des montagnes, vivre au jour le jour. Nous devons faire beaucoup de choix, et parfois nous n’avons pas le choix. Mais la plus belle chose qui soit, c’est d’accepter son enfant tel qu’il est, de l’aider à se développer à son rythme et de croire en lui.»
C’est dans cette optique, et dans l’espoir qu’un jour il vole de ses propres ailes, que les parents de Jules, soutenus par la famille et des amis, ont créé une association en mai dernier. Elle se nomme “Le monde de Jules”. Elle est présidée par Anne-Claude Rozier. À ses côtés, on trouve Christophe Genevay, secrétaire, Caroline Méhu, trésorière, ainsi qu’une trentaine de bénévoles. L’association est née grâce à la pleine implication des amis du couple. “Le monde de Jules” est représenté par un logo à l’effigie du petit garçon. Il se trouve sur un croissant de lune, entouré de petites bulles de bonheur.
L’association a pour but de soutenir et d’aider financièrement Jules et sa famille. Mais pour les parents, il n’est pas question de demander des dons. Gwendoline Bouchacourt nous en dit plus : «Nous avons préféré créer des bijoux et les mettre en vente. Nous proposons des sautoirs et des bracelets en perles. Cela donne lieu des soirées conviviales. En ce moment, nous travaillons un peu à la chaîne ! Les bijoux sont en dépôt-vente dans plusieurs commerces. Les soins de Jules ont un coût et tout n’est pas pris en charge, loin s’en faut. C’est une belle chaîne de solidarité qui s’est mise en place. C’est super.»
Jules a des difficultés à communiquer du fait de troubles du comportement et des interactions sociales. Mais, c’est aussi et surtout un petit garçon toujours joyeux et souriant. «Il est drôle et hyper attachant» sourit sa maman. Les parents de Jules et leurs troupes sont plus motivés que jamais. Tous se battent pour que l’enfant progresse et que son avenir soit le plus autonome possible. Un combat à encourager !
Carole Muet
Facebook : Le monde de Jules

2017-10-14