Le NIFFF en dit plus sur les plaisirs coupables qu’il proposera pour ses 15 ans

par | 21 Avr 2015

Le NIFFF dévoile plus de détails sur sa programmation et notamment les premiers titres de sa rétrospective Guilty Pleasures composée d’une quarantaine de films à laquelle est intimement connecté l’événement NIFFF INVASION, gratuit et destiné à tous. Le Festival a également le plaisir de présenter l’invité d’honneur de son sixième forum littéraire New Worlds of Fantasy, Michael Moorcock, un des auteurs de fantasy et de science-fiction les plus prolifiques de ces dernières années. A découvrir du 3 au 11 juillet 2015.

Guilty Pleasures
La rétrospective est constituée par un programme de films d’une quarantaine de titres qui explorent, en premier lieu, les sous-genres les plus extravagants du fantastique, tels que la blaxploitation, le giallo ou encore l’ecovengeance, mais aussi leurs occurrences dans le cinéma populaire des années 1980. Parmi les premiers titres de cette rétrospective : Thriller: A Cruel Picture (de Bo Arne Vibenius, 1973, Suède), Blacula (de William Crain, 1972, USA), Le Couvent de la bête sacrée (de Noribumi Suzuki, 1974, Japon) et The Warriors (de Walter Hill, 1979, USA). Les projections seront précédées par des introductions menées par des critiques de cinéma, des collaborateurs scientifiques ainsi que des invités de prestige du festival. Nouveauté cette année, les titres les plus populaires seront projetés en open-air gratuit et convivial.

NIFFF INVASION
Intimement connecté à la rétrospective Guilty Pleasures, l’événement NIFFF INVASION, gratuit et destiné à tous, explore des éléments connexes au cinéma propres à ces quinze ans d’âge d’or du fantastique que furent les années 1970 à 1985. Il se compose notamment d’une exposition de Drew Struzan, peintre et illustrateur américain, connu pour avoir travaillé en tant qu’illustrateur pour les visuels des films de cinéastes tels que George Lucas (Star Wars) ou Steven Spielberg (Indiana Jones, E.T.). Son influence sur l’esthétique des affiches de cinéma dans les années 80 est immense et elle se prolonge jusqu’à aujourd’hui. On lui doit notamment celles des films Hellboy et Harry Potter. Suivant la structure du volet cinéma de la rétrospective, la programmation musicale se développe sur deux axes : la composition musicale destinée au cinéma d’exploitation des années 1970 et ses sousgenres aux tonalités funk, easy-listening et disco. Quelques spécialistes de cette période du 7ème art animeront le site du festival off par des sets musicaux. Quant aux fameuses années 1980, où cinéma et musique populaire confluent, elles donneront lieu à un karaoké géant modéré par un orchestre et des performances artistiques en collaboration avec Couleur 3.

Le NIFFF propose également à son public un exercice de mémoire ludique en lui mettant à disposition un parc de jeux vintage où les classiques incontournables des jeux d’arcades tels que Pac Man ou Space Invaders côtoient des flippers à thème cinéma ; le festival propose aussi cette année en exclusivité une Panic Room, sous forme d’un huis clos dont il faudra se libérer grâce aux indices matériels, sonores ou visuels distillés durant le jeu.

L’écrivain invité : Michael Moorcock
Auteur de l’incontournable Cycle d’Elric, Michael Moorcock sera présent à Neuchâtel en tant qu’invité d’honneur de la sixième édition du forum littéraire New Worlds of Fantasy pour une rencontre publique ainsi qu’une séance de dédicace exceptionnelle.

Mêlant tout au long d’une oeuvre dense et fiévreuse des figures historiques aux personnages littéraires, la science-fiction d’inspiration historique de sa jeunesse britannique à sa propre biographie, il n’hésite pas à se mettre en scène, comme dans son dernier roman qui sortira en Angleterre en juillet, The Whispering Swarm, où il apparaît sous son vrai nom.

img20654.jpg

A découvrir du 3 au 11 juillet 2015

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest