Sur le principe, le PDC est favorable au programme d’armement 2006. Après la réduction des programmes de ces dernières années, l’armée doit à nouveau investir davantage dans l’armement afin de pouvoir suivre l’évolution dans ce domaine et être ainsi équipée pour affronter les dangers à venir.
Le PDC s’engage pour que l’armée du futur ait un profil clair se présentant comme suit :
– une infanterie moderne, assurant sa propre protection grâce notamment à des équipements lourds, qui constitue le principal moyen de réserve en main du gouvernement de notre pays et qui soit prête aussi à intervenir pour sauvegarder les conditions d’existence en cas de situations extraordinaires ;
– une capacité de défense crédible contre les menaces militaires qui soit axée essentiellement sur la surveillance aérienne et la défense aérienne ;
– une activité de promotion de la paix consistant en des contributions de haut niveau dans des domaines spéciaux notamment dans le transport aérien mais aussi en des unités.
Le PDC soutient une politique d’investissement qui au niveau du matériel mette l’accent sur les systèmes d’aide au commandement et d’information. Les innovations technologiques ont entraîné une révolution dans les activités militaires. Dans les combats modernes, ce n’est plus la masse d’armes qui est déterminante mais ce sont les systèmes de conduite et d’information. C’est pourquoi il convient de soutenir l’acquisition du système de conduite et d’information pour les Forces terrestres. Ce système convainc en raison de la diversité de ses possibilités d’utilisation allant du soutien aux autorités civiles jusqu’à la défense du pays.
Il s’avère judicieux de prendre des mesures pour maintenir la valeur et adapter aux exigences actuelles les hélicoptères de transport 89 Super Puma afin que ces derniers puissent être aptes à l’engagement au moins durant les 15 prochaines années.
Sur le principe, le PDC est favorable à l’acquisition de chars de génie et de déminage ainsi qu’à des mesures visant à maintenir la valeur d’une partie des chars 87 Leopard. Dans le cadre des débats, il faudra toutefois s’attendre à des questions du PDC concernant la stratégie générale dans ce domaine.
Le système d’instruction des pilotes d’avions à réaction PC-21 et des nouveaux simulateurs F/A-18 renforcent l’importance de notre armée de l’air et c’est pourquoi nous y sommes favorables.
Lors des débats parlementaires, le PDC posera des questions concernant la procédure de mise au concours et d’éventuels suppléments de coûts.

img10.jpg

Les avions de l’armée suisse