Apprendre que l’un de ses aïeuls va avoir une voie à son nom, ""c’est plutôt une fierté. Mais où les choses se compliquent, c’est à la lecture du compte-rendu du conseil municipal de la mairie de Villefontaine. Ainsi, les descendants de Joseph Magnard ont été choqués des questions posées sur leur papa et leur grand-père. Du coup, Jean Magnard, l’un des enfants de Joseph Magnard, s’interroge sur le sérieux des responsables de commissions en charge de ce genre de dossier. 
Jean Magnard est soutenu par ses frères et sa soeur, mais aussi son épouse et ses filles. Il raconte : «À la lecture du compte-rendu du conseil municipal, nous avons été blessés par les propos tenus. Apprendre que notre papa aurait pu être un collaborateur durant la guerre nous a blessés. Surtout lui. Un ancien prisonnier de guerre. Il a été absent de la maison pendant cinq ans. Il a été fait prisonnier de guerre en Autriche. Il en est revenu à pied. Il a traversé Vienne, Budapest, la Hongrie et a pris le bateau Odessa pour rejoindre la France. Enfin, de Marseille, il a fini en train pour rentrer chez lui, à Villefontaine. Il est rentré le 7 juin 1945. Il ne savait même pas que la France était libre. Quant à l’allusion sur une rue qui n’est pas particulièrement noble parce qu’elle desservait une ancienne décharge publique… Là encore, c’est faux. C’était une carrière communale. Enfin, je souris. Mon père, Joseph Magnard, fut conseiller municipal sous la mandature de Pierre Terrieux de 1959 à 1971, bien avant la naissance de la Ville Nouvelle. Une municipalité qui a voté contre. Alors oui, le jour de l’inauguration de la plaque “rue Joseph Magnard”, nous souhaiterions bien être conviés à l’événement.» Elle dessert la voirie du centre technique de la CAPI.
Ajoutons encore qu’un fils de Joseph Magnard, Jean, a lui même été conseiller municipal puis adjoint à Montcarra, sous la mandature de Guy Thomasset. Quant à Florence Perrissez, fille de Jean et petite-fille de Joseph Magnard a également choisi d’être au service de la collectivité. Après avoir été adjointe aux côtés de Marc Moulin, maire de Montcarra, elle poursuit sa mission sous la mandature de David Emeraud. Voilà, la vérité est rétablie…
Carole Muet
 

2017-08-25