IdéeSport et Pro Juventute s’associent autour du programme de mouvement pour les enfants OpenSunday afin d’ouvrir dans toute la Suisse des salles de sport vacantes le dimanche après-midi. Les enfants de l’école primaire ont la possibilité de s’y défouler et d’y rencontrer des enfants du même âge. Les chiffres publiés aujourd’hui montrent que 55% des enfants interrogés ont un passé migratoire. Sans l’OpenSunday, plus de 60% d’entre eux passeraient leur temps devant la télévision, les jeux vidéo ou Internet et que 40% s’ennuieraient les dimanches après-midi s’ils n’avaient pas la possibilité d’y participer. Le programme contribue de manière importante à l’intégration des enfants ainsi qu’à une occupation active et significative durant leurs loisirs.

Avec le programme OpenSunday, les fondations IdéeSport et Pro Juventute offrent la possibilité aux enfants entre 6 et 12 ans de se rencontrer et de bouger le dimanche après-midi de manière simple, régulière et gratuite. Les chiffres actuels montrent à quel point le programme répond à un réel besoin : environ 21’300 visites d’enfants pour 741 manifestations dans toute la Suisse, ce qui représente une augmentation de participation de 7,5 % par rapport à l’année précédente.

Promotion de l’intégration dans les quartiers et les communes

Plus de 72% des enfants parlent une langue étrangère avec au moins l’un des deux parents, plus de 55% avec les deux. Ces chiffres sont issus du sondage mené auprès de 1’133 enfants durant la saison 2015-2016. Par le biais du jeu et du sport, l’OpenSunday contribue de manière importante à la promotion de l’intégration dans les quartiers et les communes. Le jeu et le sport sont deux des occupations préférées des enfants durant leur temps libre et offrent un lieu facilement accessible et ouvert pour les interactions sociales. En jouant, les enfants apprennent à gérer les conflits ou les défaites et vivent des expériences positives. Ces émotions partagées créent des liens. «Le contexte culturel ne tient ici plus aucun rôle», explique Luana Almonte, directrice de la fondation IdéeSport.

Remède contre l’ennui et la consommation de médias

Environ 40% des enfants expriment qu’ils s’ennuieraient le dimanche après-midi sans l’OpenSunday. Près de deux tiers des enfants (61,4%) joueraient aux jeux vidéo à la maison, regarderaient la télévision ou surferaient sur Internet s’ils ne participaient pas à l’OpenSunday. IdéeSport et Pro Juventute fournissent ainsi avec leur offre une précieuse contribution pour des loisirs actifs auprès des enfants. Se défouler dans une salle de gymnastique, bouger et rencontrer des camarades représente une alternative attractive aux jeux vidéo, à la consommation de médias ainsi qu’à l’ennui.

Les jeunes coaches grandissent avec leur fonction

OpenSunday vit grâce à l’engagement de ses équipes locales, les chef-fe-s de projet et les coaches – élèves du degré secondaire – qui sont encouragés à prendre des responsabilités auprès des plus jeunes. Les adolescent-e-s sont formés en tant que juniorcoaches puis, plus tard, en tant que seniorcoaches et accompagnés dans ce rôle par des adultes compétents et formés. «Les coaches organisent et conduisent les activités dans la salle de gymnastique, soutiennent et motivent les enfants, interviennent lors des querelles et soignent petits et gros bobos. Ils prennent des responsabilités et ont un rôle de modèle. Ils grandissent avec ces tâches, ce qui renforce la confiance en soi et représente une précieuse expérience pour la vie professionnelle future», explique Luana Almonte. L’approche de l’éducation par les pairs – des enfants et des jeunes pour des enfants et des jeunes – est un élément central du programme d’IdéeSport. Plus de 3’350 implications de coaches ont été comptées durant l’hiver dernier à l’OpenSunday.

En quête de nouvelles salles de sport

Au printemps et en été, comme chaque année, IdéeSport prépare la nouvelle saison. Parce que juste après les vacances d’automne, le programme recommence : les portes de nos projets OpenSunday s’ouvrent afin que les enfants puissent bénéficier, également durant la saison froide, d’un lieu où se rencontrer et répondre à leur besoin naturel de mouvement. Dans le but qu’un plus grand nombre d’enfants puissent bénéficier de cette offre, la Fondation IdéeSport compte sur la volonté des communes de rejoindre le programme et mettre à disposition leurs salles de sport les dimanches après-midi ainsi que, bien entendu, sur le soutien financier de différents partenaires.

img21311.jpg