Déjà utilisée au Moyen Âge, la crémaillère était un outil pour cuisiner. Cette tige de fer servait à suspendre la marmite dans l’âtre de la cheminée pour la préparation des repas. Pourvue de crans, elle permettait de modifier la hauteur du chaudron au-dessus de la braise, selon la cuisson désirée. L’expression «pendre la crémaillère» prenait tout son sens lorsqu’on accrochait définitivement l’outil dans la cheminée quand la construction de la maison était terminée, marquant ainsi la prise de possession du foyer. Il indiquait l’intention des nouveaux habitant-e-s d’y résider et d’y recevoir la famille. À l’époque, il était de coutume d’inviter les ami-e-s et les personnes ayant participé aux travaux de construction pour festoyer.
Aujourd’hui, la symbolique est restée.

img7471.jpg

Pendaison de crémaillère!