Lausanne, le 18 décembre 2010, Place de la Riponne. Pour conclure l’action « Le sport pour la SEP », Merck Serono a remis un chèque de 22’000 francs en faveur du Centre romand de la Société suisse de la sclérose en plaques (SEP). Cette remise a eu lieu lors de la « Christmas Midnight Run » à Lausanne. Le judoka Sergei Aschwanden participait à l’événement dans son rôle d’ambassadeur des personnes atteintes de la SEP.

Tout au long de l’année 2010, Merck Serono a réalisé l’action «Le sport pour la SEP» en faveur des personnes atteintes de sclérose en plaques. Grâce au Service des sports de la ville de Lausanne, Merck Serono a été présente lors de 4 grandes manifestations sportives où elle a incité la population suisse romande à jouer au basket pour une bonne cause. Pour chaque panier réussi, Merck Serono a fait don de 5 francs à la Société suisse de la sclérose en plaques auxquels viennent s’ajouter un montant obtenu directement par les collaborateurs ainsi qu’un don spécial du siège de l’entreprise à Genève. Ceci a permis à Merck Serono de remettre aujourd’hui la forte somme de 22’000 francs au Centre romand de la Société suisse de la sclérose en plaques. Avec des représentations à Lausanne et Genève, la Société suisse de la sclérose en plaques assure un suivi aux patients de la Suisse romande atteints par la maladie.

Parler de la sclérose en plaques pour qu’un traitement puisse être débuté à temps
Prés de 10’000 personnes en Suisse sont atteintes de SEP. La sclérose en plaques touche majoritairement les femmes, souvent entre 20 et 40 ans. Non traitée, la sclérose en plaques peut conduire à de graves handicaps. C’est pourquoi il est important de parler de cette maladie. Les traitements à long terme couramment employés aujourd’hui peuvent dans de nombreux cas influencer la SEP de sorte que les personnes atteintes peuvent mener pendant longtemps une vie autonome sans grandes restrictions. Les lésions causées dans le système nerveux apparaissant déjà avec les premières poussées de SEP, il est primordial de débuter un traitement le plus tôt que possible.

img16498.jpg

de g. à d.: Marc Vuilleumier, Municipal directeur sécurité publique et sport, Sergei Aschwanden, judoka et ambassadeur des personnes atteintes de la SEP, Doris Seltenhofer, directrice de Merck Serono en Suisse (société pharmaceutique), Monique Ryf Cusin, responsable Centre romand SEP.