Pour célébrer les 10 ans du projet Floating Land, Sophie Dejode et Bertrand Lacombe s’implantent tout l’été dans la Villa Bernasconi et proposent, le temps d’un épisode, un nouveau territoire à l’ambassade de leur fiction politique itinérante.

Leur résidence, sous la forme d’un work in progress érigeant contre les façades de la villa une chatte architecturale affalée et poignardée d’un couteau dans le cœur et deux grosses bouées en bois qui enserrent la villa et constituent une tanière dont les galeries et les cavités accueillent leurs travaux et ceux d’une dizaine d’artistes invités à collaborer sur la thématique du trou.
L’espace interne de la Villa se partage quant à lui entre un espace d’exposition au rez de chaussée et un lieu d’habitation à l’étage qui accueille artistes, amis de passage et visiteurs curieux. En parallèle, dans le parc de la villa, le galion Holey Glory, aménagé en pavillon annexe, accueille deux écrivains en résidence.

img19467.jpg

15.06-16.09.2012