La future école de commerce de Frontenex est désormais sous toit. Marquant la fin des travaux de gros oeuvre, la cérémonie du bouquet de chantier a eu lieu aujourd’hui en présence des conseillers d’Etat Anne Emery-Torracinta et Serge Dal Busco. La première pierre avait été posée le 30 avril 2015. Le planning prévoyant une inauguration pour la rentrée 2017 est respecté.

La conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta, chargée du département de l’instruction publique, de la culture et du sport, a souligné que « la création d’un établissement scolaire d’une telle qualité est toujours une heureuse nouvelle – notamment quand ce dernier est destiné à héberger la formation professionnelle, à laquelle le département est très attaché ».

Pour sa part, le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, chargé du département des finances, s’est félicité de l’avancement rapide du chantier, qui respecte non seulement les délais et les coûts, mais aussi l’objectif de mettre à disposition de l’instruction publique un bâtiment répondant pleinement à ses attentes.

Résultat d’un concours d’architecture, la future école de commerce affiche désormais son élégante forme en étoile. Deux ailes sont destinées aux salles d’enseignement et d’informatique, une aux salles de gymnastique superposées et la quatrième à une cafétéria, un centre de documentation, une grande salle de cinquante places ainsi que la salle des maîtres. Le sous-sol comporte un auditoire de trois cents places.

Avec son enveloppe de verre, le bâtiment offre des salles de cours lumineuses. Sur quatre étages, son volume compact contribuera à le rendre particulièrement économe en énergie. Le chauffage sera entièrement fourni par des sondes géothermiques. La toiture sera végétalisée, avec un système de rétention d’eau.
La cérémonie s’est déroulée en présence des concepteurs du projet, des entreprises mandatées et de tous les ouvriers qui s’activent depuis avril 2015 sur ce chantier. Tous ont été chaleureusement remerciés par les représentants du Conseil d’Etat.

Le coût du projet est de 82 millions de francs. L’école de Frontenex pourra accueillir 850 élèves à la rentrée 2017 et 1026 dès la rentrée 2018.

Le nombre de jeunes gens qui suivent la filière commerciale à Genève est passé de 3600 à 4600 depuis 2000. Ils sont actuellement répartis entre les établissements des Bougeries, Nicolas-Bouvier, André-Chavanne, Emilie-Gourd et Aimée-Stitelmann. La construction de l’école de Frontenex permettra d’augmenter la capacité d’accueil de cette filière et d’assurer des regroupements d’élèves cohérents.

img21255.jpg