Depuis les premiers jours du mois de décembre c’est le branle-bas de ""combat sur le plateau de Montbernier. Il y a des “on dit” et des “rumeurs” qui circulent ça et là. Et comme le dit un certain dicton : “on doit acheter la rumeur et vendre la nouvelle”. Quoi qu’il en soit il y a des choses qui se disent et des choses qui ont été écrites. Mais des choses pas toujours vraies. Alors la rumeur enfle et ce n’est ni du goût des élus Berjalliens, ni du pôle éducation de Bourgoin-Jallieu qui a été mis en cause dans une rumeur de fermeture de l’école de Montbernier et ce, dans les plus brefs délais.

Du côté des parents des élèves…
Un Comité de soutien de l’école de Montbernier s’est créé. Pour les parents des élèves fréquentant cette école “historique” qui date de 1882 il faudrait renforcer l’effectif. Pour cette rentrée scolaire la “classe unique” accueille 16 élèves allant de la “grande section”, et du CP au CM2.
Depuis plusieurs semaines les parents d’élèves ont émis leurs craintes quant à la fermeture de l’école. Aussitôt, ils ont rédigé des lettres d’informations à destination des riverains. Dans la première, ils expliquaient leurs craintes et, dans la seconde, ils apportaient quelques solutions en vue du maintient de l’école.
De plus, lors d’une manifestation co-organisée par le Sou des Ecoles de Montbernier et l’association Anim’Montbernier, les parents d’élèves ont reçu une délégation d’élus Berjalliens dont le maire Vincent Chriqui. Celui-ci leur aurait confirmé qu’il était envisagé la fermeture de la garderie mais, qu’à ce jour la fermeture de l’école n’était pas d’actualité.
Pour les parents d’élèves le constat est clair : «Nous le savons tous, la fermeture de l’accueil des petits induira systématiquement la fermeture de l’école primaire dans les deux années qui suivent, faute d’effectif.»
Le voile devrait être levé au cours d’une réunion programmée entre une délégation de parents d’élèves et des élus Berjalliens. Cette rencontre aura lieu le lundi 12 janvier.

…Et du côté des élus Berjalliens
Lors d’une entrevue avec Hélène Duplat (adjointe aux affaires scolaires et à la jeunesse), l’édile est très claire : «Il faut que chacun ne perde pas de vue que ce n’est pas une mairie qui décide de la fermeture d’une école mais l’Education Nationale. En tant qu’élus nous pouvons soutenir les parents d’élèves dans leur action à partir du moment où ils scolarisent leurs enfants dans cette école. De notre côté nous avons planché sur le dossier. Sur le secteur de Montbernier ce sont 41 enfants qui sont scolarisables. Or, 16 sont dans le privé, 7 à l’école de Pré-Bénit et 4 dans d’autres écoles Berjalliennes. Alors forcément l’effectif est en baisse constante. Il faut que les parents en prennent conscience. Ce n’est pas le pôle Education qui scolarise leurs enfants ailleurs. C’est bien le choix des parents. Alors je le redis haut et fort, la fermeture de l’école n’est pas de notre ressort. Une fermeture peut être envisagée par l’Education Nationale en dessous de 12 élèves. Quant à la garderie, elle n’a pas de statut juridique. Elle concerne 4 enfants âgés de 3 et 4 ans. Il n’y a pas d’enseignant et c’est une ATSEM qui les garde gratuitement. Lundi 12 janvier, c’est ce que nous redirons aux parents d’élèves.»
Hélène Duplat nous avoue avoir été attristée par certains propos tenus et par l’ampleur que ce “dossier” prend. Il s’agit là d’une rumeur qui prend des proportions incommensurables.
Carole Muet


2016-01-06