L’éducation par la confiance

par | 6 Mar 2009

Le «Yes we can!» de Barack Obama et son accession au pouvoir a fait le tour du monde et contribué à donner plus de confiance à certains. Ce sentiment est-il resté bloqué aux frontières françaises?

L’effet Obama d’abord
Oui bien sûr il y a mille effets Obama. Mais celui qui m’intéresse aujourd’hui me semble remarquable entre tous.

Il est de notoriété publique aux Etats-Unis d’Amérique que lorsque l’on fait passer des tests académiques standards à des étudiants blancs et des étudiants noirs, les seconds performent en général environ 30% moins bien que les premiers. Eh bien, ces tests ont été administrés avant, puis après l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis. Lorsque les tests ont été administrés juste après, la différence classique avait presque disparu.

Pour étayer encore cette observation riche de sens, le New York Times du 7 février nous rappelle que lorsqu’avant ces mêmes tests académiques, on demande aux étudiants noirs de rédiger un texte détaillant leurs valeurs, la différence de performance est de même abolie.

Perfomance de la confiance
Que nous disent ces résultats? Ils nous évoquent des réalités que nous connaissons bien sûr: que la confiance en soi améliore la performance. Que le respect que les autres me portent – l’attention qu’ils portent à mes valeurs par exemple – me donne de moi-même l’image de quelqu’un d’intéressant, donc de performant. Une connaissance toute intuitive souvent, que nous transmettons naturellement en famille, en valorisant nos propres enfants, pour améliorer leur intégration et leur «réussite» sociales.

Connaissance intuitive parfaitement transférable en entreprise aussi: la notion de «capital humain» et de sa gestion optimalisée: mon meilleur «outil», mes collaborateurs; ma mission prioritaire, en ma qualité d’entrepreneur: les former, les encourager, les valoriser. Leur dire, en mots ou mieux encore en action, la petite phrase magique… Yes we can! Sans oublier que la valorisation ne va jamais sans écoute.

L’effet Sarkozy ensuite
Les discours, les réformes, les médias. Un effet parmi d’autre, particulièrement regrettable: le découragement des professeurs et des enseignants-chercheurs, en province surtout, et, dans la foulée, des étudiants.

Au cours de son discours de présentation de ses futures mesures anti-crise, Sarkozy a omis de se pencher sur ce qui est pourtant l’une des composantes essentielles de la vie en général et de la vie française en particulier, à savoir, l’éducation. Une telle omission ne saurait inspirer confiance. Et pourtant, s’il est une richesse que la France, jamais, ne devrait vilipender, s’il en est une plus précieuse que toutes les autres, c’est bien la richesse intellectuelle. Peu cotée en bourse, peu sujette à la volatilité ou aux spéculations, la richesse de la pensée, sa complexité, les rapports entre réflexions et réalité et comment les premières peuvent infléchir la seconde sont l’un des fondamentaux français et la source, aujourd’hui comme hier, de la vraie gloire de la France, s’il en est une.
C’est en tous cas pour la pensée française et non pas pour sa politique que très personnellement, pendant des années, j’ai fait et continue de faire le voyage à Paris plus souvent qu’à mon tour: pour étudier, pour chercher, pour enseigner, pour apprendre, pour m’inspirer.

Il suffirait pourtant d’écouter les étudiants français: ils ont bel et bien des idées et cherchent à les appliquer au réel. S’ils aiment l’université, ils savent aussi que là-bas, dehors, dans «le vrai monde» il y a les entreprises et que leur avenir dépend d’elles, entre autres. La Confédération Etudiante a d’ores et déjà récolté les propositions – concrètes, intelligentes, modestes aussi – de … 70.000 étudiants! Quelles propositions? En voici quelques-unes, si raisonnables: pour se préparer au mieux à leur avenir professionnel, les étudiants demandent à savoir ce que sont devenus les anciens de leurs filières. Ils voudraient aussi pourvoir travailler à la Fac même, dans les bibliothèques ou les salles informatiques, et que ce type de job puisse équivaloir à des stages pratiques en entreprise. Ils voudraient avoir plus de possibilités de partir à l’étranger, et pouvoir bénéficier en cours de cursus d’au moins une année d’expérience professionnelle. Ils sont favorables aux bourses d’entreprises: celles-ci leur mettraient à disposition des bourses d’études en échange de quelques années de travail, à la fin de leurs études.

La valorisation a du bon
Sur cette base, il serait très facile à Nicolas Sarkozy de transformer le découragement en confiance (et donc, d’améliorer significativement la performance estudiantine!): il lui suffirait de reprendre ces propositions et de les appliquer, telles quelles. Simple, facile, économique, retour sur investissement maximal. Dans le domaine de l’éducation, la confiance n’a pas de prix. Valoriser les étudiants (et les collaborateurs de même…) en leur montrant que l’on tient compte de leur avis et que l’on fait confiance à l’intelligence de leurs propositions nous ramènerait à l’effet Obama!
Ne l’oublions jamais, à Genève non plus….

img11950.jpg

Par Barbara Polla, Médecin, galeriste, écrivain…

Découvrez également :

Infographie 2020 : les chiffres de l’immobilier en Savoie et en Haute-savoie

Prix de l’ancien au mètre carré, prix du neuf, appartements ou maisons, résidences principales et secondaires, nombre de logements, marché de la montagne, financement, évolution des taux, retrouvez dans cette infographie quelques chiffres essentiels du marché de l’immobilier en 74 et 73. Retrouvez l’intégralité de nos chiffres immobilier dans notre Hors-Série « Panorama économique Immobilier 2020-2021 ».

Frédéric Ducruet quitte la direction de Millet Mountain Group

Le 1er décembre, Frédéric Ducruet passera le relais à Romain Millet, qui prendra la direction des marques Millet et Lafuma. Le départ du directeur général de Millet Mountain Group (MMG) a été annoncé le 13 octobre au soir à l'ensemble des salariés. Durant ces dix-neuf années passées à la tête du...

Votre Panorama économique « Immobilier 2020-2021 » est là !

100% en ligne, feuilletez directement votre hors-série « Panorama économique Immobilier 2020-2021 » sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Achat magazine papier sur notre boutique en ligne. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte Calaméo gratuit), l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

5G : la guerre des ondes

L’attribution aux enchères des fréquences aux quatre opérateurs nationaux, pour 2,786 milliards d’euros, marque le lancement officiel du déploiement de la 5G. Loin de mettre un terme à un débat électrique, cette décision exacerbe les tensions autour des bénéfices et des dangers supposés de cette...

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 16 octobre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°42 du 16 octobre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. L’édition Savoie (73) : L’édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS