L’énergie vitale des SIG

par | 26 Fév 2007

L’énergie «Vitale Vert», majoritairement solaire, séduit les Genevois. Mais sont-ils prêts à faire des concessions?

Depuis cinq ans, les Services Industriels de Genève (SIG) ont fait du chemin. 2002 voyait naître la gamme «SIG Vitale», première suisse qui en a inspiré plus d’un. Ainsi, les gens peuvent choisir la «couleur» de leur électricité. Bleu pour l’hydraulique, jaune pour l’énergie renouvelable produite à Genève, verte pour celle du futur, solaire ou biomasse. Garantie de qualité écologique par le label Naturemade, la «Vitale Vert» est basée sur un concept intéressant: pour chaque KWh d’énergie achetée, 1 centime est déposé dans un Fonds «Eco-Electricité» visant à l’amélioration écologique des centrales d’approvisionnement. Les SIG versent en plus un centime dans une exploitation servant à financer le développement des énergies renouvelables.

Vitale Bleu
Les SIG peuvent être satisfaits: près de 88% des habitants du canton ont opté pour de l’électricité hydraulique (Vitale Bleu) et 7% pour un courant entièrement écologique, à savoir «Vitale Vert». Grâce aux offres «Découverte» et «Horizon», contenant respectivement 20% et 40% de «Vitale Vert», ce sont 15% des Genevois qui sont alimentés partiellement ou entièrement par cette énergie verte. Même si ces chiffres restent élevés pour la Suisse, ils sont finalement assez bas. C’est qu’adopter ce type d’électricité reste coûteux. En effet, le consommateur devra débourser 21,5 centimes hors TVA au Kwh pour l’électricité «SIG Vitale Bleu» et 26,5 pour la «Vitale Vert». Une option que certains ne veulent ou ne peuvent pas prendre…

Eco 21
En lançant cette année le programme «Eco 21», les SIG investissent avec leurs clients 21 millions de francs sur 5 ans, pour ramener, d’ici 2011, la consommation d’électricité des Genevois au niveau de 1990, c’est-à-dire à 5% de moins. Dans un contexte de concurrence sur les marchés de l’énergie, miser sur les énergies renouvelables est un défi, même si le directeur de l’entreprise, Raymond Battistella, le reconnaît lui-même: «les centrales à gaz risquent d’être indispensables dans quelques années pour maintenir la sécurité d’approvisionnement». Et peut-être le nucléaire? Les Suisses auront à faire des choix et à prendre des décisions, également en termes de consommation, dans les années à venir…

img2463.jpg

Raymond Battistella, Directeur des SIG

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Immobilier & Covid-19 : la demande ne correspond plus forcément à l’offre disponible

Le marché de l’immobilier est tendu en plaine parce qu’avec la crise sanitaire du Covid-19 les acquéreurs ont modifié leurs critères de recherche et ne trouvent pas forcément des biens en rapport. Durant le confinement, les acquéreurs ont mis en pause leurs projets, pour les reprendre dès le 11...

Immobilier : quand tout un secteur s’arrête brutalement

Les défis se multiplient dans le secteur de l’immobilier. Déjà bousculés ces dernières années par les évolutions législatives, la transition écologique ou encore l’impact croissant de la digitalisation, les professionnels de l’immobilier ont été déstabilisés au printemps 2020 par la crise sanitaire du covid-19. Le secteur pourtant reste très dynamique en Savoie Mont Blanc, mais […]

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 23 octobre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°43 du 23 octobre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. L’édition Savoie (73) : L’édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

Genève : les fonctionnaires manifestent contre la baisse de leurs salaires

Les agents de la fonction publique genevoise se mobilisent contre la volonté de l’exécutif cantonal de diminuer leur rémunération dans le cadre du budget 2021. Les fonctionnaires genevois vont-ils passer l’automne dans la rue ? Ils étaient en tout cas près de 6 000 à battre le bitume de la place...

La reprise se confirme dans l’industrie

La 8e vague de résultats de l’Observatoire de la santé des entreprises de Mont-Blanc Industries montre que les niveaux d’activité continuent de s’améliorer. Mis en place en mars 2020 par Mont-Blanc Industries,  en partenariat avec le cabinet Infusion, la Fondation de l’Université Savoie...
Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest