Les conflits armés ont fait des millions de victimes dans le monde ces dernières années. Le plus souvent, les victimes sont des civils que les Conventions de Genève devraient protéger. Pourtant, des hommes et des femmes se battent tous les jours pour demander que cessent les violations des droits humains, pour que le droit international humanitaire soit appliqué et pour que les crimes de guerre soient poursuivis.

A l’occasion du 60e anniversaire de la signature des Conventions de Genève, Rémy Pagani, Maire de Genève, ville qui donne son nom à ces Conventions, a visité des régions touchées par des conflits armés, l’ex Yougoslavie, la République démocratique du Congo, le Rwanda, Israël et la Palestine pour soutenir les personnes et les organisations qui luttent pour leur application. Plusieurs personnes rencontrées lors de ces voyages participeront aux ateliers publics qui se tiendront à Genève du 6 au 8 mai 2010.

Les ateliers publics permettront l’écoute et l’échange avec des représentant-e-s de mouvements citoyens qui s’engagent pour le respect et l’application des Conventions de Genève, l’un des principaux instruments du droit international qui protège les populations civiles dans les situations de conflit et d’occupation.

img15113.jpg

Les ateliers publics permettront l’écoute et l’échange.