La compétition amoureuse est de mise dans le règne animal. Non seulement la plupart des espèces sont polygames et changent de partenaires d’une année sur l’autre, voire plusieurs fois pendant que dure la saison des amours, mais trouver un partenaire ne se fait pas si facilement.

La sélection sexuelle est également très fréquente chez les animaux. Chez les espèces polygames, ce sont souvent les plus compétitifs qui parviennent à monopoliser les accouplements. Mais chez les espèces monogames, la sélection s’opère également, les femelles cherchant souvent le meilleur partenaire, qui serait également le meilleur père pour leur progéniture. Les femelles étant limitées par leur fécondité, elles tentent d’optimiser le succès de la reproduction en choisissant par exemple le meilleur site de ponte et le meilleur partenaire.

Pour se trouver entre mâles et femelles, les stratégies d’approche varient. Beaucoup d’animaux utilisent leur ouïe et leur vue pour rejoindre les lieux de rendez-vous galants, comme les oiseaux notamment, tandis que d’autres s’adressent des signaux oraux, comme les insectes. Chez les mammifères, c’est l’olfaction qui est le sens dominant pour se rapprocher des partenaires potentiels. Les phéromones jouent alors un rôle important. Enfin, certains animaux comme les lucioles, utilisent des signaux lumineux pour se repérer dans des endroits parfois obscurs. En fait, chaque espèce a adapté ses messages d’amour à ses particularités physiques et au lieu où elle évolue.

img7875.jpg

Chaque espèce a adapté ses messages d’amour à ses particularités physiques et au lieu où elle évolue.