Jusqu’au dimanche 4 octobre, le Musée de Bourgoin-Jallieu accueille l’exposition ""“Artisans du luxe, des robes d’exception.” Ce projet né d’une passion vise à montrer l’exceptionnel talent des artisans en France tout en soutenant l’image du luxe et des savoir-faire qui font la spécificité de notre pays. Toutes les robes sont signées par la créatrice AnnA-BarbarA Aumüller et son directeur artistique Gaëtan Anaërlin, la marraine de l’exposition étant la styliste Vivienne Westwood. 
Diplômée de l'école de mode Hallein à Salzburg, en Autriche, la créatrice a fait ses premières armes aux côtés de Vivienne Westwood, la “papesse” de la mode londonienne. Agée de 25 ans seulement au lancement du projet “Femmes fatales, Artisans du luxe”, AnnA-BarbarA Aumüller surprend par sa créativité et son talent, tout autant que par son goût du défi permanent dans la mise en œuvre de techniques ou de nouveaux matériaux. Elle est curieuse de tout et se passionne tant pour les personnes que pour les techniques.
L’un de ses souhaits était de mener à bien un projet de musée itinérant de la mode sur les cinq continents avant de l’installer de façon pérenne à Paris. Elle est ainsi devenue la première styliste autrichienne à signer des robes de luxe en hommage aux artisans qui collaborent aux collections haute couture et prêt-à-porter “luxe” des grandes maisons de la mode internationale. Au total, 45 de ses créations sont présentées au Musée de Bourgoin-Jallieu. Elles permettent de faire découvrir au plus grand nombre la technicité et la virtuosité des meilleurs artisans français tant dans la création de matières et leur mise en œuvre que celles des accessoiristes ou des ennoblisseurs.
""Chaque robe est un hommage et un challenge. Structure et assemblage visent à sublimer les matières ou les techniques. On retrouve des hommages aux cuirs, aux dentelles, à la moire, au tulle, à la soie, des hommages aux plissés, au “broché au tonneau”, aux smocks, au velours au sabre, à l’assemblage ultrason, au thermoformage… On en prend plein la vue également avec des hommages aux fils, aux galons, à la passementerie, aux broderies, à la teinture, à l’impression sur étoffes… Toutes ces robes de “princesses” ont pu être réalisées grâce à la participation gracieuse de 750 entreprises (fabricants de matières, bureaux d’études, façonniers, modistes, plumassiers, brodeuses, accessoiristes…), dont environ la moitié sont des Meilleurs Ouvriers de France (MOF), des entreprises du patrimoine vivant ou des maîtres d’art. Tous ces partenaires travaillent dans l’ombre de marques prestigieuses de la couture et de la haute couture française : Christian Dior, Yves Saint-Laurent, Hermès, Chanel, Balenciaga, Givenchy… Tous contribuent au “luxe à la française” et apportent leur technicité pour participer à un rêve commun : créer de belles robes et par là-même valoriser leur métier et leur savoir-faire, passion de toute une vie.

Avec les Meilleurs Ouvriers de France
Déjà, le Musée de Bourgoin-Jallieu a accueilli dans ses murs, en février 2014 et 2015, l’examen préliminaire ainsi que les finales des classes “impression sur tissu” et “filière textile” du concours du Meilleur Ouvrier de France. Pour le textile, on a pu apprécié une œuvre commune associant une dessinatrice (création d’un motif), une graveuse pour impression (transposition du motif en décomposant les couleurs), un imprimeur à la table et une veloutière au sabre. Les travaux des lauréats sont présentés au Musée dans le cadre de cette exposition “Artisans du luxe” en parallèle aux créations d’AnnA-BarbarA Aumüller.

Sortie inédite de collections du Musée
Notez enfin qu’à l’occasion de l’exposition “Artisans du luxe”, le Musée de Bourgoin-Jallieu renouvelle son parcours permanent “textile”. Des pièces rarement ou encore jamais présentées au public en raison de leur fragilité sont placées comme en écho aux savoir-faire et aux robes conçues par AnnA-BarbarA Aumüller. Elles permettront non seulement de porter un autre regard sur le parcours textile du Musée, mais également de percevoir de façon plus approfondie et complémentaire ces savoir-faire parfois cachés nécessitant virtuosité, technicité, sensibilité et une bonne dose de passion !

Infos pratiques
Pour découvrir ou prolonger l’exposition de manière vivan-te, le musée propose une palette d’activités variées :
– Visites commentées et rencontres avec des professionnels le premier dimanche de chaque mois,
– Ateliers pour les familles et les enfants,
– Activités pour les groupes.
Horaires d’ouverture : Du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, les samedis et dimanches de 14h à 18h. Fermé les jours fériés.
Carole Muet


2016-05-05