« Les aspirations des classes populaires et moyennes ne sont pas prises en compte »

« Les aspirations des classes populaires et moyennes ne sont pas prises en compte »

Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités, revient sur le mouvement des gilets jaunes qui se sentent abandonnés des politiques publiques.

Lire l'article originel >>

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.